• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Bourse


    Le parquet de la bourse
    Crédit : U.S. Census Bureau, Public Information Office (PIO)

    Définition

    Local où des professionnels se réunissent les jours ouvrables afin de vendre et acheter soit des marchandises, soit des valeurs mobilières. Le mot désigne ou bien l'endroit où s'effectuent les transactions, ou bien les personnes qui les pratiquent, ou enfin les réunions elles-mêmes.

    Enjeux

    La mondialisation et l'accélération des échanges accentuent dangereusement le caractère abstrait et formaliste de la bourse. Tout avait commencé pourtant par le troc d'objets que l'on pouvait souspeser et palper... Depuis le signe, le chiffre s'est substitué au signifié.

    Essentiel

    «La Bourse est le monument par excellence de la société moderne.

    Ce n'est pas seulement l'atelier, la ferme, le magasin, les docks et les ports, les entrepôts et les comptoirs, la terre et l'Océan qui lui son soumis et lui payent tribut: elle passe avant l'école, l'académie et le théâtre, les assemblées politiques, les congrès; avant l'armée, avant la justice, avant l'église elle-même!

    Aucune puissance, ni dans l'antiquité, ni dans les temps modernes, ne peut se comparer à la sienne.

    Jamais les Templiers, les ordres de Jérusalem et de Malte, cette milice des Papes qui dominait les empereurs et les rois, jamais les franciscains, les dominicains ou les jésuites, jamais les tribunaux vehmiques et la franc-maçonnerie, ne produisent des effets plus prompts, plus universels, plus puissants.

    Les Alexandre, les César, les Charlemagne, les Napoléon, dans toute leur gloire, n'étaient auprès d'elle que des pygmées. L'imprimerie elle-même, servie par les génies les plus profonds et les plus sympathiques, assistée de la vapeur, est au-dessous de cette puissance souveraine, qui trône invisible à la Bourse et chaque jour y rend ses oracles, non pas toujours équitables, mais toujours sûrs.

    C'est là que le philosophe, l'économiste, l'homme d'État doivent étudier les ressorts cachés de la civilisation, apprendre à résoudre les secrets de l'histoire et à prévoir de loin les révolutions et les cataclysmes. C'est là que les réformateurs modernes devraient aller s'instruire et apprendre leur métier de révolutionnaires.»

    JULES VALLÈS, L'argent (extrait de l'introduction), 1857


    *******


    «Et si, à l’aspect de l’agitation criarde d’une bourse, nous avions tout à coup l’idée comique que cet acharnement fiévreux a lieu pour des chiffres, et rien que des chiffres, nous pourrions bien aussitôt être pris d’un sentiment d’horreur à la pensée que ces batailles engagées pour des chiffres peuvent décider en un clin d’oeil du sort de millions d’hommes. Ces chiffres signifient quelque chose (terre, pétrole, chemins de fer, ouvriers, etc.); mais ce sont eux-mêmes qui vivent d’une vie souveraine, dans le cerveau des lutteurs et non leur valeur significative: le signe domine le signifié, et la pensée par signes purs remplace la pensée par unités significatives, et même la pensée par concepts. C’est en cela que consiste l’essence même du formalisme.»

    LUDWIG KLAGES, Les principes de la caractérologie, Paris, Delachaux et Niestlé, 1950, p. 83.

    Documentation

    Histoire de la bourse (ZeBourse). Extrait: «En 1250, Toulouse a vu naître la première société dont les titres pouvaient s'échanger. Les 96 parts, dénommées "Uchaux", étaient soumises à la loi de l'offre et de la demande. La "Société de Moulins de Bazacle" était encore côtée à Toulouse en 1946 sous le nom de "Société Toulousaine d'Electricité de Bazacle".»
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-19
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Allemand
    Börse
    Anglais
    Stock exchange
    Espagnol
    Bolsa
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.