• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Assurance

    Définition

    À l'origine l'assurance était une forme de charité. On découvrit très vite qu'elle pouvait être aussi une excellente façon de créer des capitaux. L'assurance devait ensuite osciller entre ces deux pôles.

    E. Wright, celui que l’on appelle the Father of Life Insuranceaux États-Unis, est présenté par l’historien Daniel Boorstin, non comme un Business man, mais comme un Reformer. Il avait milité auparavant dans les mouvements anti-esclavagistes. Comme tant d’autres à son époque, il diffusait la bonne nouvelle de l’assurance, comme s’il s’était agi de l’Évangile. Henry B. Hyde, le fondateur de la compagnie Equitable présentait la vente de l’assurance comme un missionnariat.[...]

    Bienfait pour les pauvres, occasion inespérée pour les riches; oeuvre de charité d'un côté, de l'autre méthode géniale de gestion du capital. On ne mettra jamais assez en relief cette nature hybride de l'assurance. C'est ce qui en fait un prodigieux outil de développement.

    Cet outil atteint le sommet de son efficacité lorsqu'il y a équilibre entre des deux pôles: la charité et le capital. Cet équilibre est atteint lorsque les gestionnaires sont assez près de la base, des assurés, pour placer l'argent recueilli avec discernement et que, d'autre part, les assurés se sentent assez solidaires entre eux et avec les gestionnaires pour demeurer honnêtes.

    Où ce point d'équilibre se situe-t-il ? Quelle est la taille idéale d'une compagnie d'assurances? Il semble que l'homme moyen peut entretenir des rapports personnels avec cinq cents individus au maximum, à condition qu'ils ne soient pas à une trop grande distance les uns des autres. C'est pourquoi plusieurs estiment que le nombre d'élèves ne doit pas dépasser cinq cents dans une maison d'enseignement.

    Je n'en conclurai pas qu'il faut limiter le nombre des assurés à cinq cents. Je soutiendrai cependant qu'une fois dépassé un certain seuil, se situant plus près de cinq cents que de cinq cent mille, il y a déséquilibre dans la compagnie d'assurances en faveur du pôle compagnie de gestion et au détriment du pôle oeuvre de solidarité ou de charité.

    Or à l'heure actuelle, divers phénomènes comme la mondialisation, les regroupements d'entreprises et l'entrée en scène de géants comme Desjardins ont pour effet de renforcer le pôle gestion et de faire en sorte que les assurés ne soient plus que des clients, aussi peu solidaires que possible. » (J. D.)

    (suite)

    Enjeux

    Si la génétique nous apporte de nouvelles certitudes, elle pourrait aussi nous faire perdre certaines assurances.

    Un billet d’ Agnès Gruda illustre avec à propos comment les progrès de la génétique pourraient modifier l’industrie de l’assurance dans la mesure où ce qui était jusqu’à maintenant porté au compte du risque calculé pourrait basculer dans le champ des certitudes.

    «Depuis septembre, les assureurs britanniques ont le droit de scruter le dossier médical d'un futur client pour y déceler un gène mutant responsable de la maladie de Huntington - une affection neurologique qui provoque une dégénérescence intellectuelle suivie, infailliblement, par la mort. Si le gène fautif est là, l'assureur peut fixer une prime plus élevée. Ou bien envoyer le client se faire assurer ailleurs. »

    La nature nouvelle des informations auxquelles la génétique donne maintenant accès ouvre la voie à une discrimination génétique qui posera de nouveaux dilemmes tant aux assureurs qu’aux assurés – présents et futurs. De nombreux pays ont pris position en faveur de la confidentialité des test génétiques.

    « Au Canada, précise Agnès Gruda, c'est comme si la question ne se posait pas. Il y a neuf ans, un tribunal québécois a donné raison à l'Industrielle Alliance qui refusait de verser l'indemnisation d'un client qui se savait porteur du gène de la dystrophie myotonique de Steinhert, mais n'en avait pas informé son assureur. L'homme est finalement mort dans un accident d'auto. La cour a jugé qu'il avait commis une faute en n'informant pas son assurance de son « anomalie ». Et la veuve du monsieur n'a pas eu un sou. » Jugement qui n’a jamais été contredit…
    (J. D.)
    AGNES GRUDA, «Danse avec les gènes», La Presse, Montréal, 18 novembre 2000


    Voir aussi: House of Commons - Science and Technology Committee, Genetics and Insurance. Report (HC 174) (site de la Chambre des Communes du Royaume-Uni)

    Documentation

    Voir le grand dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française. On y trouve les définitions des principaux termes techniques: assurance à capital décroissant, assurance à capital différé, etc.


    Les assurances, un univers en pleine révolution, par Luc Domenjoz (Allez-Savoir! - magazine de l'Université de Lausanne, no 4, mars 1996)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Linguistique
    Allemand
    Versicherung
    Anglais
    Insurance
    Espagnol
    Seguro
    Documents Associés
    Jacques Dufresne, ,
    Droit, Morale, Lois, déjudiciarisation
    Gérard Gosselin
    Québec, déréglementation
    Raccourcis
    Association Internationale pour l'Étude de l'Économie de l'Assurance
    Lloyd's of London
    Bureau d'assurance du Canada: renseignements et plaintes concernant l'assurance auto et habitation
    Surintendant des institutions financières (Can.): renseignements et plaintes concernant les compagnies d'assurance
    Association canadienne des compagnies d'assurance de personnes
    Chambre de l'assurance de dommages (Qc)
    Groupement des assureurs automobiles (Qc)
    Bureau des services financiers (Qc): renseignements, référence, accompagnement et traitement des plaintes des consommateurs dans le domaine de l'assurance
    Chambre de la sécurité financière (Qc): renseignements et enquêtes sur les représentants en assurance collective et de personnes, planification financière, courtage en épargne collective, en contrats d’investissement et en plans de bourse d’études

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.