• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Anarchie


    Beautiful Hell (1996). © Otto Kohler, oeuvre reproduite avec son autorisation.

    Définition

    Désordre social causé par une absence d'autorité ou par une autorité coercitive. Doctrine politique qui rejette donc toute organisation d'État imposée d'en haut aux individus composant une société. Voir définitions des dictionnaires et définitions célèbres.

    Enjeux

    L'anarchisme comme praxis est étroitement lié à l'histoire des révoltes populaires et à celle des luttes entre classes sociales. Ainsi, de la révolte spartakiste contre Rome (73 av. J.-C.) aux innombrabres jaqueries et tumultes du Moyen Âge, les idées de nivellement social et d'autogestion ont été appliquées bien avant leur assimilation au terme «anarchie». Les principaux territoires d'expérimentation modernes de l'anarchie furent la Commune de Paris (Paris, 1871), l'Ukraine (Gouliaï-Polié, 1918), l'Allemagne (Bavière, 1918), la Russie (Kronstadt, 1921) et l'Espagne (Catalogne, 1936).

    Essentiel

    Communauté des biens (abolition de la propriété privée), autogestion, organisation décentralisée sur la base de conseils d'ouvriers et de paysans, démocratie directe (révoquabilité des élus), répartition égalitaire des ressources, regroupements par affinités, telles sont les grandes lignes de l'anarchie. Il est difficile de situer historiquement son origine comme théorie sociale. On en retrouve des traces dans les écrits de Lao-Tseu (600 av. J.-C), de Diogène le cynique (410 av. J.-C.). Les principaux théoriciens modernes de l'anarchie et premiers à utiliser le terme sont Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865), Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine (1814-1876), Peter Kropotkine (1842-1921), Errico Malatesta (1853-1932).

    Documentation

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-10-22
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.