• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    1661 roman historique

    Définition

    1661, un roman historique de Yves Jego et Denis Lépée
    Timée éditions, 2006

    Essentiel

    L'histoire du roman historique 1661

    Paris, 1661. Le cardinal Mazarin, parrain du jeune roi Louis XIV et véritable maître du royaume, n’a plus que quelques jours à vivre. Entre Colbert, son âme damnée, et Fouquet, le flamboyant ministre des Finances, un duel sans merci fait rage autour de sa succession.

    Nouveau venu à Paris, Gabriel de Pontbriand, un jeune homme qui a fui sa famille pour devenir comédien, se trouve emporté dans cet affrontement pour le pouvoir. Détenteur malgré lui d’un secret volé au cardinal, traqué par des ennemis aussi puissants qu’inconnus, Gabriel ne peut compter que sur Louise de la Vallière, son amour d’enfance récemment présentée à la Cour… Louise, dont le cœur bientôt se déchire entre le roi et lui.

    Ensemble, au péril de leur vie, les deux jeunes gens vont tenter de dénouer les fils d’un complot venu du fond des âges. De Paris à Londres, et du Louvre au château de Vaux le Vicomte, ils vont croiser Molière, d’Artagnan, La Fontaine… Du succès de leur entreprise dépend le destin de la France.

    En ce soir du 15 février 1661, en pleine répétition de Dom Garcie de Navarre, la nouvelle pièce que Molière souhaite faire jouer au Théâtre du Palais-Royal, Gabriel de Pontbriand, un jeune noble de province, âgé de 20 ans, trouve sous sa botte, à la place du souffleur, une pochette de cuir marquée aux armes du Cardinal de Mazarin.

    Placé au cœur d’un affrontement entre Colbert, successeur designé de Mazarin et Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV, Gabriel sera l’objet d’une traque sans merci dirigée par des personnages aussi mystérieux qu’influents. Les documents trouvés par hasard révèleront leurs secrets tout au long d’une course poursuite effrénée, de Paris à Londres, en passant par Vaux Le Vicomte, et engageront son avenir à jamais.

    Louise de La Vallière entre à la cour de Louis XIV en janvier 1661, afin de devenir la dame de compagnie d’Henriette d’Angletterre, future épouse du duc d’Orléans, frère du roi. Amie d’enfance et premier amour de Gabriel de Pontbriand , elle le retrouve par hasard, lors d’une représentation de Molière au Théâtre du Palais Royal.

    Elle est très vite remarquée par le roi, qui, séduit par ses yeux bleu vifs et ses boucles blondes, l’invite dans son Pavillon de chasse… Les relations entre Gabriel et Louise deviennent dès lors sujettes à question pour le roi.

    Lorsque Gabriel de Pontbriand découvre par hasard, à ses pieds, la pochette de cuir frappée aux armes du Cardinal de Mazarin, il est bien loin de se douter des secrets qu’elles contiennent…

    Possession du tout puissant Cardinal Mazarin, ces documents recèlent trois secrets déterminants pour l’avenir de la France et de la Monarchie. Chacun d’entre eux a le pouvoir de destabiliser le régime et de remettre en cause la légitimité du pouvoir.

    Commander ce livre

    Documentation

    Extrait du roman historique 1661


    Chapitre 1

    Rome – mercredi 2 février 1661, à la tombée de la nuit

    Les cloches du Château Saint-Ange sonnaient à toute volée pour annoncer l’office du soir. Pressant le pas comme pour échapper au vacarme, la silhouette qui longeait la muraille de la tour sud traversa vers le Tibre et s’engouffra dans l’escalier qui menait à la berge. Balayée par les rafales de vent et les bourrasques de pluie froide, l’ombre des saules poussés à même le mur le recouvrait à présent tout entier. François d’Orbay relâcha les pans ruisselants d’eau de son manteau gris. La descente achevée, il s’immobilisa une seconde au pied de l’escalier, laissant à ses yeux le temps de s’acclimater au contre-jour, rabattit la capuche qui protégeait sa tête, puis reprit sa marche le long de la berge mangée d’herbes folles. Amarrée à un anneau, la barque l’attendait. Sans un mot, d’Orbay salua d’un hochement de tête le pilote et sauta à bord. Le marin s’arc-bouta pour éloigner l’embarcation du mur, puis prit les rames tandis que son passager s’installait sur une planche calée contre la poupe. Portée par le courant, la barque filait bon train, maintenue d’une main habile à proximité du quai, presque invisible depuis la berge.

    Comme ils passaient le Ponte Mazzini, le pilote releva brusquement sa rame droite, faisant plonger son bateau vers la rive opposée.

    Prenant de la vitesse dans le courant, la barque s’élançait vers le mur quand, au dernier moment, le marin la jeta en travers contre une avancée de pierre immergée à fleur d’eau. Le quai racla la coque qui s’immobilisa brutalement. Plongeant les mains sous l’eau, le pilote saisit une corde dans laquelle il engagea un mousqueton de cuivre. D’un signe, il enjoignit à son passager de se baisser.

    Guidée par le câble, la barque pénétra dans un tunnel dont la hauteur libre d’eau dépassait à peine un doigt. Allongé, d’Orbay observa la voûte moussue, pressant contre son visage la capuche de son manteau pour se protéger de l’odeur d’égout qui le saisissait à la gorge.

    La barque progressait moins vite, à mesure que l’obscurité se faisait plus complète. La voix du batelier résonna dans le tunnel :

    - Nous approchons, monsieur.

    D’Orbay ne répondit pas, tout occupé à essayer de discerner la lueur apparue devant le bateau. L’air devint plus léger tandis que le tunnel s’élargissait.

    On distinguait cinq torchères fixées dans le mur et en face d’elles un quai en pierre blanche d’où s’élevait un escalier en colimaçon. Laissant là son guide, d’Orbay sauta hors de la barque et se dirigea sans hésiter vers les marches puis dans le couloir qui s’ouvrait au sommet de l’escalier. Il marchait d’un pas rapide, ses bottes résonnant en écho sur le dallage (...)."

    Accéder à la présentation de 1661 par les éditions Timée
    Commander ce livre


    Les personnages

    Louis XIV est âgé de 23 ans lorsque, dans la nuit du 8 au 9 mars 1661, son parrain, le Cardinal Mazarin, Premier Ministre du royaume de France, décède. Dès lors, il décide de gouverner seul son royaume et supprime la fonction de 1er ministre, tant espérée par Nicolas Fouquet, Surintendant des Finances. Il décide l'arrestation de ce dernier après la fête fastueuse donnée en son honneur au château de Vaux-le-Vicomte, le 17 août 1661, irrité par cet étalage de richesses, et irrité par l'attitude trop pressante de Nicolas Fouquet envers Louise de Lavallière, dont le roi s'éprend lui aussi.

    La jeune Louise de La Vallière arrive à Paris en janvier 1661 pour devenir la dame de compagnie de Henriette d'Angleterre, future épouse de Monsieur, frère du roi. Amie d'enfance et premier amour de Gabriel de Pontbriand, elle le retrouve par hasard, lors d'une représentation d'une pièce de Molière au Théâtre du Palais-Royal. Bénéficiant de l'intérêt du jeune roi, Louis de La Vallière devient l'objet d'un complot monté Mazarin et ses hommes, qui poursuivent son ami Gabriel.

    Gabriel de Pontbriand, un jeune noble de province en rupture avec les siens, est âgé d'à peine vingt ans lorsqu'il rejoint la troupe de Molière à Paris. Détenteur, malgré lui, de documents secrets volé au Cardinal Mazarin, il est poursuivi par des hommes de main, de Paris à Londres, en passant par le Château de Vaux-le-Vicomte.

    Nicolas Fouquet est l'homme le plus puissant de la monarchie après Mazarin, en ce début d'année 1661. Surintendant des Finances, il a amassé une fortune considérable, qu'il prête à l'Etat et qu'il dépense aussi en somptuosités. Fin lettré, mécène, amateur d'oeuvres d'art, il a construit le château de Vaux-le-Vicomte en engageant les meilleurs artistes et ouvriers du royaume, tel Le Vau, Le Nôtre et Le Brun. A la mort de Mazarin, il espère devenir Premier Ministre mais Colbert, qui le hait, manigance de tous côtés pour précipiter sa perte.



    Les auteurs

    Yves Jego
    Député-Maire de Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne, Yves Jego est l’élu d’une circonscription qui compte parmi ses joyaux le château de Vaux-le-Vicomte. Avec 1661, il a organisé la rencontre de son goût pour l’histoire et de son engagement politique.

    Denis Lépée
    Diplômé de l’institut d’études politiques de Paris et de la Sorbonne, Denis Lépée a travaillé dix ans dans les coulisses du monde politique avant de s’occuper d’environnement. Passionné de littérature, auteur d’un essai sur Winston Churchill, il consacre une partie de son temps à l’écriture.

    Commander 1661
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    Raccourcis
    Le château de Vincennes, à l’origine résidence secondaire des premiers capétiens, devient au fil du temps une résidence royale, jusqu’à accueillir en 1661 toute la cour de Louis XIV, avant qu’il ne fasse construire le château de Versailles.
    > site du château de Vincennes
    Le château de Vaux-le-Vicomte devient en 1661 le lieux de refuge du jeune Gabriel de Pontbriand, alors en fuite, et le théâtre d’une fête somptueuse qui verra la disgrâce de Nicolas Fouquet, son propriétaire.
    > site du château de Vaux-le-Vicomte

    Référence


    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.