Articles


De la plèbe romaine - I

Numa-Denys Fustel de Coulanges

Décadence de l'art à Rome du temps de Pline l'Ancien

Pline l'Ancien
On chercherait en vain dans l'Histoire naturelle de Pline l'ancien une théorie sur l'art ou quelque chose qui s'apparente à une esthétique personnelle. Ses propos sur la peinture et la sculpture sont placés à la suite de chapitres sur les minér

Histoire de l'histoire de la Rome antique

Jules Michelet
L'évolution de la pensée historique et de la vision de l'histoire de la Rome antique, de Juste-Lipse, jusqu'à Niebuhr, en passant par Louis de Beaufort et Giambattista Vico, le précurseur de la méthode historique nouvelle, la scienza nuova.

Histoire de la nourriture: d'Apicius à Taillevent

Hélène Laberge
Dans cette série de coups d'oeil sur l'histoire de la nourriture, le fil conducteur est la conscience: «Une conscience qui semble s'être dégagée, puis progressivement séparée de l'instinct, en suivant les parcours capricieux des rites aliment

Histoire de la nourriture: des rôtis de la préhistoire à l'abondance romaine

Hélène Laberge
Dans cette série de coups d'oeil sur l'histoire de la nourriture, le fil conducteur est la conscience: une conscience qui semble s'être dégagée, puis progressivement séparée de l'instinct, en suivant les parcours capricieux des rites alimentai

L'esclave à Rome sous l'Empire

Gaston Boissier
«La famille et la société antiques reposaient sur l'esclavage; il n'est pas possible de les comprendre sans lui à Rome, non seulement l'influence de l'esclave est dominante dans la maison, mais il lui est arrivé sous l'empire d'être souveraine

L'exemple de Caton l'Ancien

Theodor Mommsen
L'austère Caton l'Ancien figure, jusqu'à la caricature, le Romain républicain attaché aux valeurs qui ont fait la grandeur de la République: simplicité, sobriété, sens du devoir, culte de la famille sur laquelle le pater familias a droit de

Le tombeau de Virgile

Alexandre Dumas (père)

Les idées philosophiques de Pline l'Ancien

François Laurent
En dépit d'un ton parfois un peu moralisateur, l'auteur propose un intéressant parallèle entre la pensée de Pline l'Ancien et celle du XVIIIe siècle en Europe.