• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Vie privée

    Définition

    «Le droit de contrôler l'accès à soi et à ses renseignements personnels.»
    George Radwanski, Commissaire à la protection de la vie privée du Canada.

    Au Canada, le droit à la vie privée se scinde en deux: le droit de vivre en paix, sans intrusion ni interruption, et le droit de contrôler les renseignements qui touchent sa personne.

    Enjeux

    «En ce moment, une grande vérité triomphe sur la place publique: il faut respecter la vie privée des gens. Il faut aborder ce problème de haut et de loin. À l'échelle d'un village traditionnel, les pouvoirs publics n'ont pas besoin de croiser des fichiers informatiques pour recueillir l'information sur les individus nécessaire à une administration juste: l'observation directe leur fournit tous les renseignements dont ils ont besoin. C'est pourquoi les personnes les plus éprises de privacy trouvent étouffante l'atmosphère qui règne dans ces petits milieux.
    Comment recueillir cette information à l'échelle d'un pays de plusieurs millions d'habitants ou seulement même d'une ville de quelques centaines de milliers d'habitants sans utiliser des méthodes permettant de traiter facilement un grand nombre de données? Et le nombre ici n'est pas le seul facteur dont il faille tenir compte. Le déracinement, la mobilité géographique et sociale, combinées avec le besoin de privacy ont brisé les canaux traditionnels de communication, de telle sorte qu'aujourd'hui on peut, même à l'échelle d'un village, cacher des choses que la communauté aurait besoin de savoir. Ajoutons un autre facteur aggravant: la moralité publique qui tend à décroître au fur et à mesure que s'accroît la collectivité à laquelle on appartient. Dans ces conditions, les NTIC apparaissent comme un remède nécessaire à un mal que l'on pourrait désigner par des mots comme entropie, dispersion, dégradation de l'information. S'il faut veiller à ce que les politiciens n'utilisent pas les données nominales à des fins partisanes, il est encore plus important et plus urgent de veiller à ce que les compagnies privées, les compagnies d'assurances notamment, ne puissent pas utiliser les données relatives à l'ADN comme moyen de discrimination.
    Or l'utilisation de ces techniques est désormais une condition de l'existence même des États centraux, auxquels sont heureux de se rattacher tous ceux qui, par désir de privacy, ont voulu échapper au caractère étouffant des villages. Les premiers à souffrir d'un affaiblissement des États centraux seraient ces amoureux de la privacy. Dans la perspective, qui apparaît en ce moment comme une probabilité, d'une atrophie des États centraux, les gens en seraient réduits à choisir entre un individualisme insupportable à force d'être total et l'entrée dans une communauté qui telle une secte typique, serait d'autant plus contrôlante qu'elle serait plus artificielle.
    À l'instar des John McKnight, David Swartz, Richard Sennett, Daniel Cérézuelle, il faut peut-être chercher le salut social du côté de communautés plus grandes que les villages d'antan et plus petites que les États centraux, y compris celui du Québec. On risque alors d'être placé devant le fait suivant: pour se constituer ou se reconstituer, ces communautés ont besoin d'une information, qui souvent existe, mais à laquelle les membres n'ont pas accès. Le problème le plus crucial est là et non dans le fait que pour retarder leur déchéance, les États centraux tentent de recueillir un surcroît d'information.
    Un raisonnement analogue nous amène à penser que la principale menace qui pèse sur nos sociétés n'est pas un manque de liberté consécutif à un contrôle centralisé excessif sur le modèle de Big Brother et de 1984, mais une implosion des sociétés par excès de liberté sur le modèle du Meilleur des mondes
    Jacques Dufresne, Synthèse des aspects politiques des inforoutes, 1996-1997.

    Essentiel

    Il n'y pas de communauté, pas de cité possible là où la privacy est un absolu. Si l'individu a besoin d'intimité, de secret, la communauté pour exister en tant que communauté a besoin d'informations à son sujet. Il faut s'efforcer de trouver un équilibre entre le besoin d'information de la communauté et la liberté des individus. (J.D.)

    Documentation

    George Radwanski, Vie privée. Le véritable enjeu de cette décennie, discours du Commissaire à la protection de la vie privée, Université Carleton, 7 mars 2002.
    Droit au respect de la vie privée, Conseil de l'Europe, 3 juin 1998.
    Privacy in an Age of Terror. Dossier du magazine Business Week, 5 novembre 2001.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Difficultés
    Ce sont les mêmes personnes qui aspirent, pour vivre plus librement, à se placer sous la protection d'un grand État et à se protéger ensuite, par des chartes de droits individuels, contre l'intrusion de ces États dans leur vie privée. Or cet État, pour être juste et efficace, a besoin d'un minimum d'information sur les individus. (J.D.)
    Antonymes
    vie publique, information
    Allemand
    Privatleben
    Anglais
    privacy
    Espagnol
    aislamiento
    Documents Associés
    Stéphane Stapinsky
    Pierre-Jean Dessertine
    singularité, vie privée, vie publique, Big Data, liberté, Arendt, Tocqueville, informatique, Internet, mercatocratie, imagination, politique et société
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.