• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Singapour

    Description

    "Ville-État située à l'extrémité sud de la péninsule malaise, Singapour comprend l'île de Singapour et 54 îlots adjacents couvrant une superficie de 626 kilomètres carrés (un peu plus que Montréal). Singapour compte 3 millions d'habitants.

    Ancienne colonie britannique (1819-1963), Singapour a fait brièvement partie de la Fédération de Malaisie entre 1963 et sa séparation en 1965."

    Singapour: aperçu du pays (Informations sur les pays / marchés - Asie Pacifique - copyright: Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada - reproduction pour utilisation publique non commerciale autorisée)

    * * *

    Paysage et climat

    "Singapour est séparée de la péninsule malaise par le détroit de Johore. Au sud, le détroit de Singapour relie la mer de Chine méridionale, à l’est, au détroit de Malacca et à l’océan Indien, à l’ouest. L’île de Singapour a un relief peu accidenté, sauf pour le centre. L’île était autrefois couverte de jungle et de marécages, qui ont aujourd’hui fait place au développement urbain.

    La rivière Singapour a toujours constitué le principal pôle de développement de l’île. Des barrages ont été construits sur les autres rivières, dont la Kalang et ses affluents, pour créer des réservoirs.

    Singapour est sur la course de deux vents de mousson et reçoit des pluies toute l’année. La mousson du nord-est, de novembre à mars, amène la majeure partie des précipitations. La mousson du sud-ouest, de juin à septembre, amène de fortes averses aussitôt séchées par le soleil. Les orages sont fréquents d’avril à octobre.

    Il n’y a pas de saisons à Singapour. La température reste constante toute l’année, en moyenne au-dessus de 26 °C. Mai et juin sont les mois les plus ensoleillés, alors que décembre et janvier sont les mois les plus frais et ceux qui reçoivent le plus de précipitations.

    Un grand nombre de plantes indigènes ont été détruites dans le processus de développement, mais des espèces proches ont été importées des pays voisins. On trouve à Singapour de nombreuses espèces de reptiles, de l’inoffensif petit gecko, au terrible carnivore qu’est le varan. Il y a une quarantaine d’espèces de serpents, mais seulement quelques-unes sont venimeuses, en particulier le cobra et le serpent corail."

    Survol de l'économie

    "La prospérité de Singapour est en grande partie due à son éthique du travail. Il y a peu de chômage à Singapour et de nombreux Singapouriens font de longues journées. Tant le gouvernement que le système d’éducation poussent les gens à travailler fort.

    Quand Singapour obtint son indépendance, en 1965, le gouvernement décida que le pays devait produire des biens en demande dans les pays développés. Une vaste infrastructure industrielle fut mise en place et permit à Singapour de prospérer. Des ouvriers qualifiés furent formés et aujourd’hui, le pays dispose d’une main-d’œuvre hautement spécialisée.

    Plus de 40 % des travailleurs sont aujourd’hui opérateurs de machines, empaqueteurs et techniciens dans des usines. Le secteur manufacturier produit appareils et composants électroniques, aliments transformés, appareils électro-ménagers et vêtements. Près des trois quarts des vêtements fabriqués à Singapour sont exportés.

    Singapour est l’un des plus grands centres de raffinage de pétrole au monde. Importé de Malaisie, de Brunéi, d’Indonésie et du Moyen-Orient, le pétrole brut est raffiné en différents produits pétroliers et exporté vers le Japon, Hong Kong, la Malaisie, l’Australie et la Thaïlande. Le port de Singapour et ses chantiers navals sont parmi les plus importants du monde, et le trafic y est incessant.

    Le secteur financier est extrêmement développé: toutes les grandes banques du monde sont implantées à Singapour. Quant au tourisme, il a connu un développement fulgurant.
    Seulement 1 % de la population de Singapour tire encore son revenu de l’agriculture ou de la pêche; l’artisanat familial meurt rapidement, sauf quelques exceptions, dont la poterie et la fabrication d’encens. Les guirlandes de fleurs pour les fêtes indiennes, les masques pour les fêtes et les lanternes chinoises sont fabriqués par des artisans vieillissants et les jeunes ne sont pas intéressés à apprendre de tels métiers."

    Singapour (Projet des Profils culturels, Centre Anti-Racism, Multiculturalism and Native Issues (AMNI), Faculté de travail social, Université de Toronto, avec l'aide de Citoyenneté et Immigration Canada) (reproduction autorisée) - on peut accéder ici à une version en format PDF de ce document

    Histoire

    Histoire
    Un regard sur l'histoire

    "Jusqu’au XIIIe siècle, Singapour s’appelait Temasek (« ville de la mer »). Au XIIIe siècle, elle fut rebaptisée Singa Pura (« ville du lion »), après qu’un prince de Sumatra eut aperçu un animal bizarre qui ressemblait à un lion.

    Au XIVe siècle, la ville fut détruite dans un conflit opposant l’Empire du Siam, au nord, à l’Empire de Java, au sud. L’île fut abandonnée aux Orang laut (« gens de la mer »), qui vivaient de pêche et de piraterie. Officiellement, l’île faisait partie du Sultanat de Johore-Riau, et une poignée de Malais et de Chinois des îles Riau vinrent d’ailleurs s’installer sur les bords de la rivière Singapour.

    Le 19 janvier 1819, une flotte britannique sous le commandement de Sir Thomas Stamford Raffles débarqua sur l’île et la revendiqua au nom de la Compagnie des Indes orientales. Raffles obtint la permission du sultan de Johore-Riau d’établir un comptoir commercial. Raffles ne passa que peu de temps sur l’île et n’y revint qu’une fois, en 1822-1823 ; il établit toutefois les plans pour construire une ville, rédigea une constitution, autorisa des échanges commerciaux sans restrictions et posa la première pierre des fondations d’un futur collège.

    La colonie connut une croissance très rapide, grâce notamment à l’exploitation de l’étain et de l’hévéa en Malaisie. Singapour devint un port important, ainsi que le principal centre financier et administratif de l’Asie du Sud-Est. En 1911, la population de Singapour comptait 250 000 habitants appartenant à 48 groupes ethniques et parlant 54 langues.

    Durant la Première Guerre mondiale, Singapour fut armée et fortifiée, et devint la « Forteresse Singapour ». Tous les fusils et les canons étaient pointés vers la mer, au sud ; en 1942 les Japonais envahirent l’île par le nord et l’occupèrent jusqu’à la fin de la guerre, en 1945.

    En 1945, Singapour redevint colonie britannique. Un fort désir d’indépendance permit à l’île d’obtenir l’autonomie gouvernementale en 1959. Pendant 31 ans, Singapour sera dirigée par Lee Kuan Yew, premier ministre et « père fondateur de la République ».

    En 1963, Singapour se joignit à la toute jeune Fédération de Malaisie, mais s’en retira en 1965 pour devenir une république indépendante. Depuis 1968, le Parti de l’Action du Peuple assure le pouvoir. En 1993, le pays a tenu sa première élection présidentielle au suffrage universel."

    Singapour (Projet des Profils culturels, Centre Anti-Racism, Multiculturalism and Native Issues (AMNI), Faculté de travail social, Université de Toronto, avec l'aide de Citoyenneté et Immigration Canada) (reproduction autorisée) - on peut accéder ici à une version en format PDF de ce document
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Raccourcis
    Actualités: Yahoo! Singapore News
    Médias: The Business Times, The Straits Times Interactive, The Electric New Paper
    Présentation générale: dossier pays (Maisons des Français de l'étranger, Min. des Aff. étrang., Fr.), Singapore (Asia-Pacific Economic Cooperation), Country Information (Country Watch), Background Note (Département d'État américain), Country Brief, Country Fact Sheet (format PDF) (Singapore, Country, Economy, and Regional Information, Australian Department of Foreign Affairs and Trade), Profile of the Republic of Singapore (ASEANSEC)
    Présentation approfondie: Country Study (Bibliothèque du Congrès américain)
    Données statistiques: The World Factbook (CIA)
    Portails, répertoires de sites: Yahoo! Singapore
    Sites gouvernementaux:
    Bureau de la Présidence
    Parlement de la République de Singapour
    Site officiel du gouvernement de Singapour
    Site du cabinet
    eCitizen (services gouvernementaux)
    Site de la Cour suprême
    Politique:
    Composition du gouvernement (CIA)
    Diplomatie:
    Relations France-Singapour (Min. des Aff. étrang., Fr.)
    Ambassade de France à Singapour
    Haut Commissariat du Canada à Singapour
    Ambassade américaine à Singapour
    Country, Economy, and Regional Information - Singapore (Australian Department of Foreign Affairs and Trade)
    Économie:
    Situation économique (Department of Business, Economic Development, and Tourism, State of Hawaii, É.-U.)
    Relations commerciales:
    Informations sur le pays/marché (Min. des Aff. étrang. et du Comm. intern., Can.)
    Relations commerciales franco-singapouriennes (Min. des Aff. étrang., Fr.)
    American Chamber of Commerce in Singapore
    Énergie:
    Country Analysis Brief (Energy Information Administration, É.-U.)
    Energy Market Authority
    Singapour Power Company
    Tourisme:
    Guides: Lonely Planet (fr.)
    Conseils à l'intention des voyageurs: Min. des Aff. étrang., Fr.; Min. des Aff. étrang. et du Comm. intern., Can.; Consular Information Sheet (Département d'État américain)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.