• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Saint-Jean-sur-Richelieu

    Description

    Ville du Québec située dans la région administrative de la Montérégie.


    Regroupement des villes d'Iberville, de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Saint-Luc, de la municipalité de l'Acadie et de la paroisse de Saint-Athanase

    "La ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole, madame Louise Harel, le député de Saint-Jean, monsieur Roger Paquin, et le député d'Iberville, monsieur Jean-Paul Bergeron, annoncent que la nouvelle Ville de Saint-Jean-Iberville bénéficiera d'une aide financière de 4 066 750 $ à la suite du regroupement des villes d'Iberville, de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Saint-Luc ainsi que de la Municipalité de L'Acadie et de
    la Paroisse de Saint-Athanase. L'octroi de cette subvention est réparti sur une période de cinq ans.

    Cette annonce fait suite à l'adoption d'un décret par le gouvernement du Québec, le 17 janvier dernier, qui autorise le regroupement des cinq municipalités de la Municipalité régionale de comté (MRC) du Haut-Richelieu.

    Ce décret est entré en vigueur au moment de sa publication dans la Gazette officielle du Québec, le 24 janvier 2001.

    "Je me réjouis de la constitution de cette ville importante en Montérégie qui, avec plus de 81 000 habitants, pourra mieux prendre en main son développement et davantage tirer profit de son potentiel économique et récréotouristique. Ce regroupement générera des retombées positives aussi bien pour l'ensemble de la région de la Montérégie que pour les cinq anciennes municipalités", a déclaré le député Paquin. (...)"

    Source: "Québec accorde 4 066 750 $ pour le regroupement des villes d'Iberville, de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Saint-Luc, de la municipalité de l'Acadie et de la paroisse de Saint-Athanase", communiqué du Cabinet de la ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole, 5 avril 2001


    La nouvelle ville verra par la suite son nom modifié. En effet,

    "Au cours de la séance du 5 mars 2001, la nouvelle administration adopte une résolution demandant au gouvernement provincial de modifier le décret de regroupement afin de remplacer l’appellation «Saint-Jean-Iberville» par une autre qui remporte la faveur populaire : «Saint-Jean-sur-Richelieu». Le 16 mai 2001, la ville issue du regroupement municipal devient officiellement la nouvelle ville de Saint-Jean-sur-Richelieu." (site officiel de la ville)

    Voir ce portrait de la nouvelle ville, toujours sur le site officiel



    Localisation de la ville. En rouge, l'ancienne ville de Saint-Jean-sur-Richelieu (avant la fusion)
    © L'Atlas du Canada, Ministère des Ressources naturelles du Canada
    Reproduction pour utilisation publique non commerciale autorisée par le MRNC


    Cartes anciennes (Bibliothèque nationale du Québec)

    Histoire

    Histoire
    "Saint-Jean-sur-Richelieu est née des affrontements franco-anglais qui se sont déroulés sur les rives de la rivière Richelieu au cours des siècles derniers.

    Elle doit son nom à la construction du fort Saint-Jean en 1666. Alors que l'on en érigeait les premières palissades, nul ne se doutait du rôle important qu'allaient jouer ces remparts dans l'histoire de notre pays.

    Si en 1760, les Français capitulent et brûlent le fort avant de quitter les lieux, les Britanniques, eux, s'y installent et affrontent les Américains en 1775 pendant un siège de 45 jours qui permet à Québec de se fortifier, de repousser les Américains et finalement, de sauver la colonie.

    Grâce à sa situation sur la rivière Richelieu, Saint-Jean fut un port important pour le commerce avec les états américains entourant le lac Champlain. L'inauguration du premier chemin de fer au Canada, entre cette localité et La Prairie (1836), ainsi que l'ouverture du canal de Chambly (1843), accentuèrent l'importance de Saint-Jean.

    C'est en 1978, 130 ans après sa fondation (1848), que Saint-Jean devint la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

    Les rues du vieux Saint-Jean offrent de beaux exemples d'architecture victorienne. Remarquez au passage l'église Saint-James (1816). Sur la place du quai, embarquez pour une agréable croisière vers l'Île-aux-noix et le Fort-Lennox, ou empruntez la piste cyclable jusqu'à Chambly, le long du canal historique.

    Participez au fameux festival de montgolfières qui a lieu, chaque année, au début du mois d'août."

    Source : Saint-Jean-sur-Richelieu et la région de Montréal (Détachement Saint-Jean de l'École des langues des forces canadiennes, Ministère de la Défense nationale du Canada)
    Reproduction pour utilisation publique non commerciale autorisée par le MDN du Canada
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.