• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Saint-Hyacinthe

    Description


    Ville québécoise située dans la région administrative de la Montérégie. Elle appartient à la municipalité régionale de comté Les Maskoutains.

    "Traversée du nord au sud par la rivière Yamaska, ce magnifique coin de pays est réputé pour la richesse de ses terres et l’abondance de ses récoltes. Au coeur même de cette région se trouve la ville de Saint-Hyacinthe appelée, à juste titre, capitale nationale de l’agroalimentaire. En 1993, elle est devenue la première ville canadienne membre du club international des technopoles grâce à son parc scientifique axé sur l’agroalimentaire."

    Source: Bureau de tourisme et des congrès de Saint-Hyacinthe


    Adoption de la charte de la nouvelle ville de Saint-Hyacinthe

    "La ministre d'Etat aux Affaires municipales et à la Métropole, madame Louise Harel, et le député de Saint-Hyacinthe, monsieur Léandre Dion, ont annoncé l'adoption, par le Conseil des ministres, du décret de constitution de la nouvelle Ville de Saint-Hyacinthe. La nouvelle ville regroupera les villes de Saint-Hyacinthe et de Sainte-Rosalie et les paroisses de Notre-Dame-de-Saint-Hyacinthe, de Sainte-Rosalie, de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur et de Saint-Thomas-d'Aquin. Le décret entrera en vigueur à la date de sa publication dans la "Gazette officielle du Québec" le 27 décembre
    prochain.

    La date de la première élection générale

    À la suite de l'adoption du décret et après discussion avec l'ensemble des maires membres du conseil provisoire de la nouvelle ville, le député de Saint-Hyacinthe, monsieur Léandre Dion et la ministre Louise Harel ont convenu d'introduire une modification législative, d'ici la fin de la session parlementaire, pour s'assurer que la première élection générale ait lieu le 14 avril 2002 et que le vote par anticipation se tienne le 7 avril 2002. Cette modification est introduite afin de s'assurer que le mauvais temps et les giboulées de février ne puissent perturber le déroulement du vote anticipé et la votation initialement prévus le 24 février et le 3 mars 2002. (...) La deuxième élection générale se tiendra en 2005.

    L'organisation de la nouvelle ville

    Un conseil provisoire

    Jusqu'à ce que débute le mandat de la majorité des candidats élus lors de la première élection générale, la nouvelle ville sera dirigée par un conseil provisoire formé d'un maire et de quinze conseillers soit, le maire et les dix conseillers de l'ancienne Ville de Saint-Hyacinthe, et le maire de chacune des anciennes municipalités que sont la Ville de Sainte-Rosalie et les paroisses de Saint-Thomas-d'Aquin, de Sainte-Rosalie, de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur et de Notre-Dame-de-Saint-Hyacinthe.

    Le maire de l'ancienne Ville de Saint-Hyacinthe, monsieur Claude Bernier, agira comme maire dès l'entrée en vigueur du décret et pour toute la durée du conseil provisoire. Le maire de la Ville de Sainte-Rosalie, monsieur Léon Plante, agira quant à lui comme maire suppléant dès l'entrée en vigueur du décret et pour toute la durée du conseil provisoire.

    13 Districts électoraux

    Pour la première élection générale et pour toute élection partielle tenue avant la deuxième élection générale, le territoire de la nouvelle ville sera divisé en 13 districts électoraux.

    Le territoire de l'ancienne Ville de Saint-Hyacinthe constituera 10 districts électoraux alors que les territoires respectifs de l'ancienne Ville de Sainte-Rosalie et de l'ancienne Paroisse de Saint-Thomas-d'Aquin constitueront chacun un district électoral. Un dernier district électoral sera réservé au territoire des paroisses de Sainte-Rosalie, de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur et de Notre-Dame-de-Saint-Hyacinthe.

    La nouvelle ville de Saint-Hyacinthe sera régie par la Loi sur les cités et villes et fera partie de la MRC Les Maskoutains."

    Source: communiqué du Cabinet de la ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole, 18 décembre 2001



    © L'Atlas du Canada, Ministère des Ressources naturelles du Canada
    Reproduction pour utilisation publique non commerciale autorisée par le MRNC

    Histoire

    Histoire
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.