• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Saguenay (ville de)

    Description

    "Regroupements municipaux: les paramètres de constitution de la nouvelle ville de Saguenay sont établis

    La ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole, madame Louise Harel, a annoncé aujourd'hui la prise du décret de constitution de la nouvelle Ville de Saguenay, qui regroupera, dès le 18 février 2002, les villes de Chicoutimi, de Jonquière, de La Baie et de Laterrière, les municipalités de Lac-Kénogami et de Shipshaw ainsi qu'une partie du canton de Tremblay.

    Les structures

    La nouvelle ville est divisée en trois arrondissements:

    - L'arrondissement Chicoutimi englobe les anciennes villes de Chicoutimi et de Laterrière ainsi qu'une partie du canton de Tremblay;
    - L'arrondissement Jonquière comprend les anciennes villes de Jonquière, Shipshaw et Lac-Kénogami;
    - L'arrondissement La Baie conserve les limites de l'ancienne Ville de La Baie.

    Le conseil de la ville se compose du maire et de 19 conseillers. Le maire est élu par l'ensemble des électeurs de la ville, tandis que les conseillers sont élus dans les arrondissements qu'ils représentent. Pour la 1re élection générale, les conseillers se répartissent comme suit:

    - L'arrondissement Chicoutimi a 8 conseillers - soit, selon les anciens territoires, 6 pour Chicoutimi et un chacun pour Laterrière et la partie regroupée du canton de Tremblay;
    - L'arrondissement Jonquière a 8 conseillers - soit, selon les anciens territoires, 6 pour Jonquière et un chacun pour Shipshaw et Lac-Kénogami;
    - L'arrondissement La Baie a 3 conseillers.

    Les arrondissements sont divisés en autant de districts électoraux qu'ils ont de conseillers. Chacun des arrondissement est doté d'un conseil composé des conseillers qui représentent l'arrondissement au conseil de la ville. Le conseil d'un arrondissement désigne parmi ses membres un président de l'arrondissement.

    Les pouvoirs

    La ville a toutes les compétences d'une municipalité locale et en exerce les pouvoirs et en remplit les obligations. La ville a les compétences, obligations et pouvoirs particuliers dans les domaines suivants:

    a) l'aménagement et l'urbanisme;
    b) le développement communautaire, économique, social et culturel;
    c) l'enlèvement, la récupération, le recyclage et l'élimination des matières résiduelles;
    d) la culture, les loisirs et les parcs;
    e) le logement social;
    f) le réseau artériel;
    g) la promotion et l'accueil touristiques;
    h) la cour municipale;
    i) la production et la distribution d'électricité ;
    j) les pouvoirs accordés à la Ville de Chicoutimi par la Loi modifiant la Charte de la Ville de Chicoutimi (1978, c. 109);
    k) les pouvoirs accordés à la Ville de Jonquière par la Loi concernant la Ville de Jonquière (1989 c. 85) et par la Loi concernant la Ville de Jonquière (1995, c. 78);
    l) les pouvoirs accordés à la Ville de La Baie par la Loi concernant la Ville de La Baie (1995, c. 75).

    Pour son territoire, la nouvelle Ville de Saguenay assumera les fonctions d'une MRC, notamment en matière de sécurité incendie, de forêts, de protection du territoire, des activités agricoles, d'environnement et d'aménagement du territoire.

    Le conseil d'arrondissement a, pour l'arrondissement, des compétences, pouvoirs et obligations dans les domaines suivants:

    a) l'urbanisme;
    b) la prévention en matière de sécurité incendie;
    c) l'enlèvement des matières résiduelles;
    d) le développement économique local, communautaire, social et culturel;
    e) la culture, les loisirs et les parcs d'arrondissement;
    f) la voirie locale.

    La première élection

    Le président d'élection pour la première élection générale, tenue le 25 novembre prochain, est madame Hélène Savard, greffière de la Ville de Chicoutimi. (...)"

    Source: communiqué du Cabinet de la ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole, 28 juin 2001

    * * *


    La nouvelle ville de Saguenay : une brève présentation

    "5.4 Un territoire à la superficie acceptable

    Ce nouveau pôle socioéconomique unifié et complet, sur un territoire assez restreint, permet d’envisager un développement optimal notamment dans l’industrie, le commerce et le tourisme.

    L’étendue de Ville de Saguenay, dans l’axe est-ouest est d’environ 60 kilomètres pour les six municipalités de la rive sud et d’environ 20 kilomètres pour les municipalités de la rive nord. Quant à l’axe nord-sud, il est d’environ 30 kilomètres dans sa partie la plus longue. Ces dimensions ne sont pas hors d’échelle quant à la planification territoriale, ce qui en facilite l’aménagement. « Le périmètre de la nouvelle municipalité est défini géographiquement par des limites naturelles et non pas de façon purement arbitraire. Ces périmètres naturels sont en particulier les rivages de la rivière Saguenay et du lac Kénogami, les terres agricoles et forestières à l’est et les terres majoritairement agricoles à l’ouest. » (Raymond Chabot Grant Thornton, Le regroupement des municipalités du Saguenay, Novembre 2000, p. 8). À cela ajoutons que le Fjord du Saguenay, à l’est, borde l’arrondissement La Baie. À l’ouest, vers Larouche, nous retrouvons le Horst de Kénogami, un bloc rocheux constituant une certaine frontière naturelle avec l’arrondissement Jonquière, bien que les communications soient de plus en plus faciles par l’autoroute.

    5.5 Une ville diversifiée sur le plan commercial, industriel et touristique

    Au plan commercial, nous y retrouvons la plupart des grandes chaînes de magasins des grandes conurbations urbaines alors que dans le domaine industriel, Ville de Saguenay est l’hôte de trois industries majeures de transformation de l’aluminium, dans chacun de ses principaux arrondissements. Nous y retrouvons trois industries de transformation de bois, avec les papeteries Kénogami et Port-Alfred et deux industries de fabrication de pâte, avec la compagnie Cascades.

    Quelle ville peut se vanter de posséder deux ports de mer en eau profonde ? Et qui ne connaît pas l’aéroport de Bagotville, laquelle constitue un relais stratégique pour la défense de notre continent, tout en étant ouverte à une circulation commerciale?

    Sur le plan récréatif, notre municipalité possède de beaux plans d’eau, accessibles tant aux villageois qu’aux touristes, soit le Fjord du Saguenay, la rivière Saguenay et le lac Kénogami.

    Notre ville possède des parcs intéressants. Qu’est-ce qui empêche un citoyen de l’arrondissement Jonquière de profiter des avantages offerts par le parcours de la Rivière-à-Mars ? Et, à l’inverse, qu’est-ce qui détourne un citoyen de l’arrondissement La Baie ou de Chicoutimi de profiter des berges de la Rivière-aux-Sables ?

    5.6 Un développement socio-culturel mieux planifié

    L’unification de nos forces vives a permis notre développement socio-culturel. Uniquement au niveau des grands spectacles, notre nouvelle entité nous permet d’encourager ce qui existait déjà, notamment avec La Fabuleuse histoire d’un royaume, Québecissime et Ecce Mundo, sans craindre l’empiètement d’un spectacle par rapport à l’autre. Cela est d’autant plus facile à gérer que la municipalité contribue à leur développement. Ville de Saguenay a même contribué à consolider le pôle de développement de La Baie avec des investissements de 1,7 million $ pour la rénovation du Palais municipal, rehaussant ainsi le confort des spectateurs d’ici et d’ailleurs.

    (...)

    Quelle ville de notre dimension peut se vanter de posséder deux musées, un Centre national d’exposition et des salles de spectacles comme Pierrette-Gaudreault, notre Centre de diffusion des arts et de la culture, construit au coût de quelque 6 millions de dollars?

    5.7 Une ville aux institutions collégiales et universitaires enviées

    Le développement d’une ville comme la nôtre exige des institutions collégiales et universitaires reconnues. Dans les deux cas, nos deux collèges et l’Université du Québec à Chicoutimi favorisent notre ville."

    Jean Tremblay, maire de Ville de Saguenay, Ville de Saguenay. Un pôle majeur de croissance pour le Québec. Mémoire présenté à la Commission parlementaire sur l’Aménagement du territoire touchant “ La Loi concernant la consultation des citoyens sur la réorganisation territoriale de certaines municipalités ”. Québec, août 2003, 28 pages. Mémoire présenté à Québec le 8 ou 9 octobre 2003. Texte reproduit sur le site Les Classiques des sciences sociales

    En blanc, la nouvelle ville de Saguenay. Les lignes oranges correspondent à des modifications proposées des circonscriptions électorales fédérales présentes sur le territoire de la ville. On peut obtenir un agrandissement de la carte en cliquant ici.
    Source : Division de la géographie électorale, Élections Canada
    © 2000 - Gouvernement du Canada

    Voir aussi : Carte de la nouvelle ville et carte des anciennes municipalités (Ministère des Affaires municipales et de la Métropole, Québec) - format PDF
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.