• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Royaume-Uni

    Description

    Pays d'Europe du Nord formé de la Grande-Bretagne et de l'Irlande du Nord. Il s'agit de la traduction de United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland (abréviation: U.K.)

    * * *

    L’Angleterre, le Pays de Galles et l’Écosse forment l’île de Grande-Bretagne. Celle-ci est baignée au nord et à l’est par la mer du Nord, au sud par la Manche, et à l’ouest par la mer d’Irlande et l’océan Atlantique. L’Écosse occupe la partie nord de l’île, et le Pays de Galles, l’ouest. Au sud-est, les côtes anglaises ne sont qu’à 29 km du littoral français; le tunnel sous la Manche établit une liaison ferroviaire entre la France et l’Angleterre.

    * * *

    "L’Angleterre est deux fois plus grande que la Nouvelle-Écosse. C’est dans le nord et l’ouest du pays que l’altitude est la plus élevée: les collines calcaires des Pennines s’étendent de la région du Lake District, au nord-ouest du pays, jusqu’au Peak District, au centre, près de la ville de Derby. À l’est, autour de l’estuaire du Wash, s’étendent les plaines fertiles des Fens, anciens marécages aujourd’hui asséchés.

    La capitale, Londres, est la plus grande ville d’Angleterre. Située dans le sud-est, elle est traversée par le plus long fleuve du pays, la Tamise, qui prend sa source dans les collines des Cotswolds, à l’ouest. Entre Londres et la côte sud-est, le relief s’élève graduellement en une suite de crêtes parallèles appelées Downs. Le sud de l’Angleterre, est une région vallonnée, essentiellement agricole. À l’extrémité sud-ouest, par contre, dans les comtés de Devon et de Cornouailles, s’étendent des plateaux à la végétation rase, balayés par les vents, que l’on appelle moors, et dont les plus grands sont le Dartmoor et l’Exmoor.

    L’Angleterre a un climat maritime tempéré, et ce bien que la pointe sud du pays soit à la même latitude que Winnipeg. C’est le Gulf Stream (un courant d’eaux chaudes qui sillonne l’Atlantique depuis le golfe de Mexico) qui est à l’origine de la douceur du climat. Le pays est réputé pour l’abondance de ses pluies et la verdure de ses campagnes. Dans le nord, la moyenne des précipitations annuelles dépasse les 1 600 mm; dans les régions du centre et du sud, les précipitations sont plutôt de l’ordre de 800 mm. Décembre, janvier et février sont les mois les plus froids, avec une température moyenne oscillant entre 3 °C et 6 °C contre 16 °C à 21 °C en juillet et en août.

    Les environnementalistes anglais s’inquiètent de la disparition des haies qui ceinturaient autrefois la plupart des champs. Victimes des techniques agricoles modernes, ces haies abritaient des fleurs sauvages, des oiseaux et toutes sortes de petits animaux. Le réchauffement global de la planète est une autre source d’inquiétude. Il provoque en effet une montée du niveau de la mer qui a déjà transformé quelques vallées côtières en de véritables bras de mer. Si le phénomène continue, des régions encore plus vastes pourraient être submergées."

    Voir aussi les dossiers consacrés à l'Écosse, au Pays de Galles et à l'Irlande du Nord.

    * * *


    Survol de la vie économique

    "Plus de la moitié de la population active anglaise travaille dans le secteur tertiaire: finance, transports, éducation, tourisme, arts, santé, loisirs… À Londres, le quartier des affaires — The City — est concentré sur 2,5 km2, en plein centre-ville. Ce district financier, l’un des plus actifs au monde, regroupe le plus grand nombre de banques étrangères. On y trouve aussi le marché des changes le plus important, ainsi que de grandes compagnies d’assurances et de commerce.

    Le secteur manufacturier emploie environ 17 % des salariés. La Grande-Bretagne a derrière elle un long passé de production navale, automobile, métallurgique, textile, céramique et savonnière. Au XIXe siècle et au début du XXe, les usines fonctionnaient au charbon (provenant des mines anglaises). Elles ont créé beaucoup d’emplois, mais ont aussi énormément pollué l’atmosphère. Aujourd’hui, la qualité de l’air est meilleure, mais le secteur industriel fournit beaucoup moins d’emplois, et d’anciennes villes industrielles telles que Manchester, Birmingham, Newcastle, Leeds, Sheffield et Bradford perdent de leur importance. Ces pertes d’emplois ont aussi affaibli le pouvoir des syndicats anglais qui défendent les droits des ouvriers.

    Aujourd’hui, ce sont surtout les nouvelles industries qui embauchent: robotique, produits chimiques et pharmaceutiques, informatique, aérospatiale, électronique, télécommunications. Les usines modernes fonctionnent au pétrole et au gaz naturel (de la mer du Nord), ou à l’électricité (des centrales nucléaires). Le tourisme est aussi un domaine créateur d’emplois: le nombre de visiteurs en Grande-Bretagne a doublé au cours des vingt dernières années; la plupart d’entre eux viennent de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

    Bien que près des trois-quarts de la superficie du pays soient consacrés à l’agriculture, ce secteur n’emploie qu’un pour cent de la population active en raison de la mécanisation des techniques agricoles. En matière d’élevage, on élève surtout des brebis et des moutons dans le nord et l’ouest du pays. Dans les plaines de l’est et du sud, on cultive du blé, de l’orge, de l’avoine, du foin, des légumes et des betteraves à sucre. L’industrie de la pêche est par ailleurs importante."

    Voir aussi les dossiers consacrés à l'Écosse, au Pays de Galles et à l'Irlande du Nord.

    Langues parlées

    "La langue anglaise a pour origine un dialecte anglo-saxon qui s’est enrichi sous l’influence du latin, du vieux norrois et de l’anglo-normand. Sous l’Empire britannique, l’anglais a aussi emprunté des mots des langues de I’Inde, de l’Afrique du Sud et de l’Amérique du Nord. Aujourd’hui, le vocabulaire anglais compte plus d’un million de mots avec des emprunts à plus de 50 langues.

    L’anglais parlé en Angleterre varie beaucoup d’une région à l’autre. La prononciation des mots varie selon la région : le nord du pays, les Midlands, l’East Anglia, le sud-ouest ou le sud-est. Certains mots sont d’ailleurs propres à la région: ainsi, dans le Lancashire, on dira gradely plutôt que good (bon) ou very (très). Dans le Yorkshire, les personnes âgées disent encore thou au lieu de you (tu, vous), et contractent l’article the (le, la, les) en t. En Cornouailles, certains parlent encore le cornique, une langue celte.

    À plusieurs reprises au cours de son histoire, l’Angleterre a essayé de standardiser la prononciation et l’ortographe dans l’ensemble du pays. À la fin du XIXe siècle, les écoles enseignaient Received Pronunciation, qui reprenait les formes orales en usage dans les comtés du sud-est. En 1926, le service officiel de radiodiffusion anglais, la BBC (British Broadcasting Corporation) mit sur pied un comité consultatif chargé de veiller à l’uniformité de la prononciation et du vocabulaire sur les ondes radiophoniques. Aujourd’hui, les différences se sont atténuées, mais existent toujours.

    Les Cockneys, habitants de la banlieue est de Londres, ont inventé un argot à rimes qui remplace un mot par un mot composé qui rime: par exemple, feet (pieds) se dira plates of meat (plats de viande). À Londres, on entend parfois un autre type d’argot, le back slang, qui consiste à inverser les lettres d’un mot, comme dans yob pour boy (garçon).
    Environ 3 % de la population britannique est d’origine sud-asiatique et parle une autre langue en plus de l’anglais, comme le punjabi, l’ourdou, le bengali ou le gujerati."

    Voir aussi les dossiers consacrés à l'Écosse, au Pays de Galles et à l'Irlande du Nord.


    Religions

    "L’Angleterre a une religion d’État (l’anglicanisme) mais prône la liberté de culte. L’Église anglicane fut fondée en 1534, quand Henri VIII rejeta l’autorité du pape pour se proclamer chef de l’Église d’Angleterre; aujourd’hui encore, celle-ci a pour chef le souverain britannique.

    L’Église anglicane, qui a conservé quelques-unes des traditions de l’Église catholique, a été réformée en église protestante au XVIe siècle et au début du XVIIe. Deux ouvrages, qui sont toujours très utilisés au sein de l’église anglicane, datent de cette époque: il s’agit du Prayer Book, préparé par le réformateur protestant Thomas Cranmer et qui permettait aux prêtres d’officier en anglais plutôt qu’en latin, et de la traduction anglaise de la Bible du roi Jacques (version de la bible ainsi nommée en l’honneur du roi Jacques Ier d’Angleterre).

    Les différentes confessions de l’Église anglicane ne partagent pas les mêmes traditions. Les cérémonies et les rituels de la «haute Église» (High Anglican) sont semblables à ceux de l’Église catholique. La «basse Église» (Low Anglican) organise des cérémonies plus simples, où la musique et les textes ont été modernisés. Certaines congrégations ne sont rattachées ni à la basse ni à la haute Église et gardent leurs propres traditions.

    Au milieu du XVIIe siècle, un Anglais du nom de George Fox devint persuadé que les chrétiens pouvaient suivre eux-mêmes le chemin du Christ sans prêtres ni messes. Il fonda alors la Société des Amis: les membres, appelés Quakers, célébraient leurs propres offices au lieu d’assister aux services qui se tenaient à l’église. Ils refusaient aussi de porter des armes et de se battre, quelles que fussent les circonstances. Persécutés pour leurs croyances, bon nombre d’adeptes émigrèrent aux États-Unis.

    En 1729, les frères John et Charles Wesley fondèrent une Église qui prônait une forme plus stricte du protestantisme que celle de l’Église anglicane: l’Église méthodiste. Les tout premiers prêtres méthodistes se déplaçaient de ville en ville pour parler devant les diverses congrégations. Aujourd’hui, l’Église méthodiste, réputée pour ses œuvres missionnaires, est présente dans le monde entier.

    Les trois quarts des Anglais d’aujourd’hui se considèrent Chrétiens (anglicans, catholiques, luthériens ou orthodoxes), mais moins de 10 % d’entre eux vont à l’église régulièrement. En Angleterre, on trouve aussi des communautés musulmanes, hindoues, juives et sikhes. Plusieurs organismes anglais essaient de promouvoir une meilleure compréhension entre gens de différentes religions."

    Voir aussi les dossiers consacrés à l'Écosse, au Pays de Galles et à l'Irlande du Nord.

    L'Angleterre (Projet des Profils culturels, Centre Anti-Racism, Multiculturalism and Native Issues (AMNI), Faculté de travail social, Université de Toronto, avec l'aide de Citoyenneté et Immigration Canada) (reproduction autorisée)

    Histoire

    Histoire
    Survol du passé

    "Les îles britanniques sont habitées depuis près d’un demi-million d’années. Venant du nord de l’Europe, les Celtes s’y installèrent aux environs de 800 av. J.-C. Puis les Romains envahirent le territoire entre 55 et 43 av. J.-C. et bâtirent des villes au sud et à l’est, notamment celle qui devint plus tard Londres. Sous l’empereur Hadrien, ils érigèrent un mur (le mur d’Hadrien) au nord du pays, pour se protéger des envahisseurs venant de ce qui est aujourd’hui l’Écosse.

    Au Ve siècle, alors que l’Empire romain était en plein déclin, des tribus germaniques venues du nord de l’Europe — Angles, Saxons et Jutes — envahirent à leur tour l’Angleterre. Au cours des vie et viie siècles, la majeure partie de la population fut convertie au christianisme par des missionnaires venus du continent. Au IXe siècle, les Vikings, qui venaient de Scandinavie, attaquèrent la côte est du pays.

    En 1066, les Normands (de France), conduits par Guillaume le Conquérant, écrasèrent les Anglais à la bataille de Hastings, sur la côte sud. Ils instaurèrent la monarchie, celle-ci même qui existe encore en Angleterre aujourd’hui. En 1215, le roi Jean sans Terre, arrière-petit-fils de Guillaume, signa la Grande Charte (Magna Carta) établissant les fondements du système juridique anglais.

    De 1340 à 1450, l’Angleterre et la France, qui revendiquaient les mêmes territoires sur le continent, s’affrontèrent dans ce qu’on appela la «guerre de Cent ans». L’Angleterre fut ensuite déchirée par la «guerre des Deux-Roses» (1455-1485), qui vit deux familles se disputer le trône. La guerre prit fin avec l’arrivée au pouvoir des Tudors. L’un d’entre eux, le roi Henri VIII, après s’être querellé avec le Pape à Rome, se proclama chef de l’Église d’Angleterre ce qui donna naissance à l’Église anglicane. Sa fille, la reine Élisabeth Ier, favorisa l’exploration et les échanges commerciaux avec les pays d’outre-mer et contribua à l’épanouissement artistique de la nation.

    À la mort d’Élisabeth Ier, le roi d’Écosse accéda au trône. Son fils Charles Ier tenta de restreindre le pouvoir du Parlement, ce qui entraîna la guerre civile. Les opposants au roi, avec Oliver Cromwell à leur tête, firent exécuter Charles Ier en 1649. L’Angleterre demeura une république pendant les onze années qui suivirent et la monarchie fut restaurée à la mort de Cromwell.

    De la fin du XVIIIe à la fin du XIXe siècle, l’Angleterre s’industrialisa. Sous le règne de la reine Victoria (1837-1901), les Britanniques régnaient sur un vaste empire colonial qui, à son apogée, regroupait un quart de la population mondiale.

    Lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la Grande-Bretagne perdit des milliers de soldats dans les tranchées du nord de l’Europe. La Seconde Guerre mondiale éclata en 1939, et des milliers de civils anglais furent tués lors des bombardements aériens. Les troupes anglaises combattirent en Europe, en Afrique du Nord et en Asie.

    La guerre terminée, la Grande-Bretagne commença à rebâtir son économie. De nombreuses colonies accédèrent à l’indépendance dans les années 1950 et 1960, mais demeurèrent liées à l’Angleterre par le Commonwealth. En 1982, la Grande-Bretagne entra dans un conflit de courte durée avec l’Argentine dans les îles Falkland (la guerre des Malouines). Dans les années 1990, l’économie anglaise a connu un réel essor."

    L'Angleterre (Projet des Profils culturels, Centre Anti-Racism, Multiculturalism and Native Issues (AMNI), Faculté de travail social, Université de Toronto, avec l'aide de Citoyenneté et Immigration Canada) (reproduction autorisée)

    Voir aussi les dossiers consacrés à l'Écosse, au Pays de Galles et à l'Irlande du Nord

    Voir aussi les pages Web suivantes:

    La tapisserie de Bayeux, récit brodé de l'invasion de l'Angleterre par Guillaume, duc de Normandie, 1066.
    Encyclopedia of British History 1700-1950 (Spartacus Internet Encyclopedia)
    History of Parliament Home Page
    Power, Politics and Protest: How and Why Did Political Rights Changed in the 19th Century Britain: magnifique exposition virtuelle des Archives nationales britanniques

    Augustin Thierry (1795-1856), Histoire de la conquête de l'Angleterre par les normands, de ses causes et de ses suites jusqu'à nos jours: en Angleterre, en Ecosse, en Irlande et sur le continent. Nouvelle édition revue avec le plus grand soin. Paris, Garnier frères, [18??]: tome premier (576 p.); tome deuxième (538 p.) - Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF

    Doocumentation

    Documentation

    Jacques Leruez, Le Royaume-Uni après les élections de mai 1997. Changement de gouvernement ou changement de régime?, Paris, Les Études du CERI, no 38, janvier 1998 (format PDF)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Documents Associés
    Paul Claudel
    humanités, humain, poésie, roman, Angleterre
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.