• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Rhin

    Description

    «J'aime les fleuves. Les fleuves charrient les idées aussi bien que les marchandises... entre tous les fleuves, j'aime le Rhin.» Victor Hugo (1839)
    Fleuve d'Europe occidentale.

    "C'est à Tujetsch, au Lai da Tuma près du col de l'Oberalp, que le Rhin prend sa source. Il s'étend sur 1300 kilomètres et traverse la Suisse ainsi que quatre États de l'Union européenne, soit l'Autriche, l'Allemagne, la France et les Pays-Bas. Son objectif final est Rotterdam, où il se jette dans la mer du Nord. En Suisse, il sert sur 21 kilomètres à la navigation internationale entre Rheinfelden et Bâle.

    À Mayence, le Rhin se fait très large; ici, il peut atteindre une largeur de 600 m. Près de la Loreley, en revanche, sa largeur n'est que de 100 mètres, mais ici, ses eaux sont considérablement plus profondes."

    Le Rhin (Navigation rhénane, Office fédéral des eaux et de la géologie (OFEG), gouvernement suisse) - format PDF


    "S'écoulant sur 1 320 kilomètres des Alpes à la Mer du Nord, le Rhin constitue l'un des grands fleuves internationaux européen, puisque son bassin versant couvre 170 000 km2 répartis entre 9 États: la Suisse, l'Italie, le Liechtenstein, l'Autriche, l'Allemagne, la France, le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas. Cette zone comporte environ 50 millions d'habitants, dont 20 millions sont approvisionnés en eau potable à partir du Rhin

    La coopération internationale autour du Rhin concernait en premier lieu les conditions de navigation. Le Rhin est en effet une artère essentielle pour le transport fluvial et comporte sur son cours le 1er port maritime (
    Rotterdam) et le 1er port fluvial (Duisbourg) du monde. Le principe de libre navigation sur le fleuve est garanti par une commission centrale pour la navigation du Rhin créée en 1816, qui regroupe aujourd'hui six pays et siège à Strasbourg. La convention de 1868 pour la navigation du Rhin réglemente la navigation depuis Bâle jusqu'à la pleine mer.

    Mais au delà de la navigation, les eaux du Rhin font l'objet de bien d'autres usages, que ce soit la fourniture d'
    eau potable, l'irrigation, la production hydroélectrique, l'alimentation de diverses industries ou le refroidissement des centrales nucléaires.

    Avec la croissance démographique et l'industrialisation, la question de la protection des eaux du Rhin a progressivement fait l'objet d'une approche concertée des différents pays riverains. Si l'on peut mentionner, à la fin du 19e siècle, la conclusion d'accords internationaux sur la protection du saumon, menacé par les aménagements du fleuve, c'est essentiellement après la Deuxième Guerre mondiale que la coopération internationale s'est développée, dans le cadre de la Commission internationale pour la protection du Rhin."


    Commission des Affaires étrangères du Sénat de la République française, Convention pour la protection du Rhin. Rapport 266 (2001-2002). Rapporteur: André Boyer.

    Voir aussi: Caractéristiques du Rhin; État du Rhin (Commission internationale pour la protection du Rhin)
    Navigation sur le Rhin (site du Port autonome de Strasbourg)
    Le Rhin et ses affluents (site du port autonome de Strasbourg)

    Doocumentation

    Documentation
    Lucien Febvre, Le Rhin. Histoire, mythes et réalités. Nouvelle édition établie et présentée par Pierre Schöttler, Paris, Perrin, 1997, 284 p. (édition originale: Librairie Armand Colin, 1935): "Plus qu'un fleuve, le Rhin a toujours constitué un enjeu politique, économique, culturel, essentiel dans les relations entre la France et l’Allemagne. Ce chef d’œuvre de géographie historique écrit en 1935 était inexplicablement tombé dans l’oubli" (Voies navigables de France).

    P. Junod et R. Rothan, Le Rhin, Éd. Ronald Hirlé, 200 p.: "Voici une réflexion sur le Rhin en Alsace: protection contre les crues, étiages, navigation, grands aménagements hydrauliques, aspect industriel, eaux, faune, écosystème, passage. Tout sur la vie et l'avenir de ce fleuve." (Voies navigables de France)

    Rhin, Rhône, Saône, Moselle et les autres..., Éd. Promofluvia, Coll. Y et Z, 1998, 34 p.: "Après l’abandon de la réalisation du canal Saône-Rhin, l’association Promofluvia rappelle ici la nécessité d’une grande politique fluviale pour la France. La liaison Saône-Moselle, combinée avec une liaison Saône-Rhin évitant le Doubs, pourrait satisfaire les régions Alsace et Lorraine et permettre de relier le Rhône au système rhénan." (Voies navigables de France)

    Jacques Bernot, Jacques Rocca Serra et Marc Schreiber, Canal Rhin-Rhône. Le dossier, Éd. Economica, 1998, 221 p.

    Francis Loridan, Rhin-Rhône. Le grand canal. Enquête sur un projet pharaonique, Éditions de l'Est/La nuée bleue, 1997, 174 p.: "230 km à creuser ou aménager en Alsace et en Franche-Comté, 24 écluses géantes, un tunnel, des déviations de cours d’eau, 50 milliards d’investissement : le grand canal est-il une folie financière, technique et écologique ou au contraire un équipement indispensable à l’Europe des transports ? Un ouvrage qui arrive à point nommé sur un dossier de près de 20 ans. Un témoignage plutôt qu’une expertise." (Voies navigables de France)

    4th International Rhine Conference "The River, the Port and the Sea" (22-24 novembre 2000). Quelques articles de ce colloque sont disponibles en ligne en format PDF)

    Coopération transfrontalière dans le Rhin supérieur: les 25 ans de la Commission intergouvernementale franco-germano-suisse et de la Conférence du Rhin supérieur (5 septembre 2000, Confédération helvétique)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.