• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Peintres de la Montée Saint-Michel

    Essentiel

    Ils étaient huit : Ernest Aubin (1892-1963), Joseph Jutras (1894-1972), Jean-Onésime Legault (1882-1944), Onésime-Aimé Léger (1881-1924), Élisée Martel (1881--1963), Jean-Paul Pépin (1897-1983), Narcisse Poirier (1883-1984), Joseph-Octave Proulx (1888-1970). 

    Le vocable qui les rassemblait venait de leur lieu de rendez-vous préféré, la Montée Saint-Michel. Actuel boulevard du même nom, ce chemin traversait alors le village Saint-Michel et menait au grand Boisé Saint-Sulpice, dit aussi Domaine des Sulpiciens. Ernest Aubin le découvirt à bicyclette en 1907 et ne cessa de le fréquenter. Il y entraîna nombre de ses amis peintres, et plusieurs autres artistes, ayant eu vent de ce lieu d’élection, s’y amenèrent à titre individuel.

    Du temps de son activité qui a pourtant durée une trentaine d’années, le groupe des huit peintres de la Montée Saint-Michel, rassemblé autour d’Ernest Aubin, n’a pas fait beaucoup de bruit. Jamais il n’a cherché à s’imposer à l’attention du public. Contrairement à la Tribu des Casoars dont il a pris la succession à L’Arche, le groupe de la Montée n’a créé de lui-même aucun événement artistique ou autre destiné à révéler son existence. Groupe informel, composé d’individus passionnés d’art, « ils se contentèrent de peindre ensemble sur un territoire choisi, pendant plus de trente ans », résume Olivier Maurault [*]. Et c’est grâce à la solidité et à [la] durabilité de ces liens amicaux autant qu’artistiques qu’ils ont droit au titre de groupe.

    Après sa première et unique exposition collective de 1941, organisée par Mgr Olivier Maurault à la gallerie Morency Frères, les huit peintres de la Montée Saint-Michel sont retombés dans l’oubli pendant plus de cinquante ans. Depuis quelques années, ils refont lentement surface, grâce aux inlassables recherches d’Estelle Piquette-Gareau qui ont donné lieu à l’exposition et au catalogue Peindre à Montréal 1915-1930. Les peintres de la Montée Saint-Michel et leurs contemporains, sous la direction de Laurier Lacroix (Galerie de l’UQAM et Musée du Québec, 1996).

    [*] [« Peintres de la Montée Montée Saint-Michel », Les Cahiers des Dix, vol. 1, no 6 (1941), p. 51.]
    Richard Foisy, « Centenaire de L’Arche 1904-2004, III : Les Peintres de la Montée Saint-Michel, derniers occupants de L’Arche », Le Piscatoritule, vol. 1, no 14 (déc. 2004), p. 1.

    *   *   *

    Affiche Montée Saint-Michel– Jean-Onésime Legault 1941

    ~ Montée Saint-Michel, par Jean-Onésime Legault (affiche de l’expo. de 1941)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.