• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Nicaragua

    Description

    "Le Nicaragua est le plus grand pays d’Amérique centrale. Il est bordé par le Honduras au nord, l’océan Pacifique à l’ouest, le Costa Rica au sud et la mer des Caraïbes à l’est. Il comprend trois régions géographiques distinctes: les basses terres du Pacifique, les montagnes du Centre-Nord et les basses terres des Caraïbes (aussi appelées côte des Mosquitos).

    La plupart des habitants du Nicaragua vivent dans les basses terres du Pacifique, sur la côte ouest, où sont d’ailleurs situées les trois villes principales du pays : Managua, León et Granada. La région compte 11 volcans importants dont les cendres ont enrichi les sols avoisinants. La terre y est fertile et les paysans, nombreux. C’est la région agricole la plus productive du pays. Il y fait toujours chaud.

    Il y a deux grands lacs dans les basses terres du Pacifique : le lac Managua et le lac Nicaragua. Ce dernier, aussi appelé Colcibolca ou Mer douce, est le plus grand d’Amérique centrale (et le dixième lac d’eau douce au monde). On y compte plus de 400 îles. Il est relié à la mer des Caraïbes par le fleuve San Juan. 

    Les montagnes du Centre-Nord sont moins peuplées que les basses terres du Pacifique et il y fait plus frais. On y trouve le point culminant du Nicaragua, le Pico Mogotón (2103 mètres), et le lac Apanás, qui alimente une bonne partie du pays en hydroélectricité.

    Les basses terres caraïbes, sur la côte est, sont surtout couvertes de forêts humides tropicales et de savanes de pin. Elles s’étendent sur près de la moitié de la superficie totale du Nicaragua et forment la plus large plaine côtière d’Amérique centrale. Il y fait un peu moins chaud que dans les basses terres du Pacifique. C’est la région du pays qui reçoit le plus de pluie.

    La température descend rarement sous les 20°C au Nicaragua. La saison sèche dure de décembre à mai et la saison des pluies, de juin à novembre. Même durant la saison sèche, il peut pleuvoir abondamment. Le pays subit régulièrement tremblements de terre, ouragans et éruptions volcaniques. Un violent tremblement de terre a presque détruit Managua en 1972, et en 1998, l’ouragan Mitch a frappé durement le nord du pays. Situé à seulement 70 km de Managua, le Cerro Negro est l’un des volcans d’Amérique centrale les plus dangereux. En 1999, il a craché de la lave et des cendres par trois nouvelles bouches."

    Le Nicaragua (Projet des Profils culturels, Centre Anti-Racism, Multiculturalism and Native Issues (AMNI), Faculté de travail social, Université de Toronto, avec l'aide de Citoyenneté et Immigration Canada) (reproduction autorisée)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Raccourcis
    Actualités: L'anti-sandinisme préside le Nicaragua (TF1)
    Présentation générale du pays: Country Profiles (BBC News), CIA - The World Factbook 2001,
    Chef d'État et membres du gouvernement (CIA)
    Site officiel de la présidence (esp.)
    Site du Ministère des Affaires étrangères (esp.)
    Situation économique et commerciale: Banque mondiale (angl.), Fonds monétaire international (angl.)
    Presse: La Prensa (quotidien indépendnt, esp.)
    Radio: Radio Corporacion (esp.)
    Les langues du Nicaragua (Ethnologue: Languages of the World)
    Conseils aux voyageurs se rendant au Nicaragua: Min. des Affaires étrang., Fr.; Min. des Affaires étrang. et du Commerce intern. Can.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.