• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Musique traditionnelle


    Derviche égyptien. © Photo Otto Kohler, reproduite avec son autorisation.

    Définition

    Musique populaire (ce qui signifie qu'elle est comprise et appréciée par tout le monde) faite avec des instruments d'époque, qui s'est souvent transmise de génération en génération mais qui peut aussi déborder la communauté. Ainsi, la musique traditionnelle irlandaise englobe différents genres de chants ou de musiques instrumentales qui sont jouées par les Irlandais vivant en Irlande ou dans d'autres contrées, ou même, de nos jours, par des gens d'autres nationalités.

    Enjeux

    Les racines de la musique traditionnelle appartiennent-elles toutes au passé? Est-il possible de trouver des racines actuelles? Pour Juan Mari Beltran, il ne fait pas de doute qu'il «existe des racines nouvelles. La racine ne doit pas nécessairement faire partie de l'histoire ancienne. C'est tout simplement quelque chose qui s'est enraciné, un élément qui est devenu indispensable. La trikitixa n'as pas été un instrument académique, mais un instrument populaire. Son succès c'est d'être devenue populaire, avec un répertoire tiré des pièces jouées par les instruments populaires (alboka, txistu, dulzaina...), qu'elle a fait sien. Ce qui est réalisé par tradition, ce qui se répète, devient traditionnel. Lorsque le peuple octroie à une musique sa propre idiosyncrasie, cette dernière devient populaire, propre, musique populaire basque. Lorsque nous réinterprétons les influences extérieures à notre manière, elles deviennent populaires, et si elles se répètent sans cesse, elles deviennent traditionnelles.»

    Essentiel

    La musique traditonnelle prend appui sur l'oralité et s'apprend par oreille. Elle s'imprime dans la mémoire collective sans passer par l'écriture et la copie. Voici la formule de sa réussite, telle que décrite par Gilles Rougeyrolles:

    «Le répertoire traditionnel est constitué de nombreux chants à structures simples et répétitives. La structure de base de beaucoup d'airs traditionnels est souvent de type AA/BB, A et B étant les phrases musicales. Cette structure est répétée autant de fois que le désirent le musicien ou les danseurs. En effet, la musique de tradition orale est largement destinée à faire danser. L'expression des morceaux joués est étroitement liée au mouvement induit par la danse. Une autre catégorie d'airs, plus restreinte dans les régions observées, concerne les chants de travail (moissons, fauches, labours…). Une fonction précise est donc souvent sous-jacente dans tous ces airs de tradition orale. Bien évidemment, il existe des chants échappant à cette dimension fonctionnelle (chants d'amour, regrets, complaintes...). Dans le cas des morceaux destinés à faire danser, le musicien les interprètera en introduisant le maximum de cadence. Tel peut se résumer l'objectif prioritaire de musiciens de bals populaires.»

    Documentation

    Bulletin Mnémo: articles sur la musique traditionnelle.
    Musiques traditionnelles: extraits du mémoire de Gilles Rougeyrolles.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-17
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Difficultés
    Le caractère populaire de la musique traditionnelle l'associe à la «musique populaire», celle qui est à l'opposé de la musique traditionnelle, qui se trouve dans cette constellation plus proche de la musique classique sans être académique. Ce qui vient compliquer les choses est que certains courants de musique folklorique se conjuguent avec les beats populaires, jazz, techno, etc.
    Antonymes
    musique classique, académique
    Allemand
    traditionelle Musik
    Anglais
    traditional music, world music
    Espagnol
    música tradicional
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.