• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Milieu vivant

    Définition

    Mettant l'accent sur les différentes attitudes des êtres vivants par rapport aux modalités qui président à leur existence, l'écologie fait appel à la notion de milieu. Ce vieux terme, dont les premiers emplois remontent au début du XIIe siècle, s'appliquait à décrire le centre d'un cadre spatial ou temporel : le milieu d'un bâton, le milieu d'une journée. Aujourd'hui, une importante compagnie qui extrait du pétrole dans le pôle Nord canadien ne parle-t-elle pas de la “ protection du milieu ” ? Par extension de sens, le mot milieu acquit une autre signification : ce qui entoure, ce dans quoi une chose ou un être se trouve.

    En 1765, D'Alembert définit ce mot dans l'Encyclopédie: “ milieu signifie ... un espace matériel dans lequel un corps est placé ... Ainsi ... l'air est un milieu dans lequel les corps se meuvent près de la surface de la terre. ” Dès lors, les sens spécialisés de milieu vont se multiplier. Le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire définit vers 1830 le milieu ambiant comme étant “ l'ensemble des objets matériels, des circonstances physiques qui entourent et influencent un organisme vivant. ” Auguste Comte utilisera la notion de milieu comme “ l'ensemble des con-ditions extérieures dans lesquelles vit et se développe un individu humain. ” Milieu devient synonyme de groupe social, de société. Puis, en 1865, Taine, dans son Histoire de la littérature anglaise, vulgarise le mot milieu. “ Lorsqu'on a ainsi constaté la structure intérieure d'une race, dit-il, il faut considérer le milieu dans lequel elle vit. ” Le biologiste Claude Bernard écrira dans son Introduction à l'étude de la médecine expérimentale(1865) que “ chez les êtres vivants élevés, il y a au moins deux milieux à considérer : le milieu extérieur ou extra-organique et le milieu intérieur ou intra-organique. La philosophie, grâce à la Théorie des milieux, de Kant, usera à son tour de ce terme. Enfin, dans le domaine qui nous préoccupe, Plantefol ajoute que l'écologie ne considère pas l'être vivant “ dans un milieu théorique, constant, toujours semblable à lui-même à un facteur près, mais bien dans le monde où se jouent les forces sans cesse variables ”.

    Aujourd'hui, d'usage courant, milieu signifie globalement les circonstances qui entourent la vie d'un organisme et, au figuré, les conditions de vie. Ainsi défini, le mot milieu n'est pas sans rappeler la signification du terme environnement.

    Source: Jean Godin, revue Critère, Numéro 5.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    Référence


    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.