• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Document sans titre [2011-11-14, 21:54:08]

    Définition

    nue au cœur des enfants par les familles pieuses de nos pays vieux jansénistes. Il m'en est resté toujours quelque tremblement aux abords des sacristies.
    Dans le cas de l'abbé Bremond, ce tremblement originel se compliquait d'autres respects. Un académicien ! Le pre­mier de ma vie ! Comment me présenter à cet homme-là ?
    Hélas ! la prière de Saint-Sulpice n'opérait guère. Le courage n'augmentait pas, il diminuait, le malheureux ! Il défaillait de plus en plus, s'évanouissait de marche en marche dans cet escalier noir de la rue Méchain. Au premier étage, l'abbé Mugnier, la bonne porte, le refuge... Non ! ne t'arrête pas, monte, monte !
    Je montai deux étages, trois... Je tirai le cordon d'une sonnette. Aussitôt, mélange fou de sonnette et de cœur à ne plus savoir si c'était le cœur qui sonnait ou la sonnette qui battait. On me fit asseoir dans une petite pièce grise où je distinguai une ou deux chaises et des quantités de livres. Puis, presque aussitôt, il entra.
    Je ne l'ai pas vu à ce moment-là. Je n'osais pas le regar­der. Et puis il était très grand et moi, petite. Il aurait fallu lever beaucoup la tête.
    « Ah ! vous voilà ! dit-il, je vous attendais — (la voix, joyeuse, était de bon augure). — Je craignais que vous ne veniez pas. Vous étiez malade. C'est moi qui aurais dû aller à vous. J'ai manqué à tous mes devoirs. Mais que faire ? Me pardonner. »
    Et, brusquement, changeant de ton, d'une voix solen­nelle d'église, une vraie voix de curé :
    « Mon enfant, il faut nous y résigner, il faut vouloir ce que Dieu veut, accepter de bon cœur ce qu'il nous envoie... (J'acceptais tout, d'avance, tout I J'attendais, les yeux fermés, ce malheur qui m'arrivait)... Il faut vous y résigner, Mademoiselle, vous avez du génie. »
    Du coup, je relevai la tête. J'aperçus, derrière les lunettes, deux yeux narquois. L'abbé jouait. Je ne demandais pas mieux que de jouer aussi.

    « Ah ! elle rit ! A la bonne heure ! j'avais si peur que vous ne riiez pas !...
    — Eh bien 1 reprit-il, savez-vous ce qu'il y a dans vos vers ?
    — Non, monsieur l'Abbé.
    — Il y a quelque chose qu'il n'y avait jamais eu aupa­ravant dans les vers de personne, quelque chose que j'ap­pellerai... oui, c'est cela, une espièglerie angélique._ Qui s'est occupé de vous, le premier ? Je regretterai toujours de n'être pas ce premier. Mais enfin, je ne le suis pas. Qui est-ce ?
    — C'est M. Victor Giraud. En février 1921, il a écrit pour moi un très bel article dans la Revue des Jeunes.
    — Je ne l'ai jamais lu. Il vous a bien comprise ?
    — Oui, monsieur l'Abbé. Il a même dit de mes vers beaucoup plus de bien que je n'en voyais.
    — Naturellement. Mais vous a-t-il comprise, ce qui s'appelle comprendre, comme je suis sûr, moi, que je vous comprends ?
    — Oui, monsieur l'Abbé, il me semble.
    — Oui ? Je lui marque un bon point. Et vous ? Vous sentez-vous avec lui en sympathie ?
    — Oh ! monsieur l'Abbé, je ne l'ai vu qu'une fois. Mais je lui dois tout et je lui garde, je lui garderai toujours une reconnaissance profonde.
    — C'est bien cela : une reconnaisance profonde... Mais dites-moi la vérité. Osez. Regardez-moi ! la vérité vraie... C'est un homme qui noircit du papier. Sympathisez-vous sincèrement avec un homme qui noircit du papier ?
    — Oui, monsieur l'Abbé. Mais il me glace un peu. 11 est très sérieux.
    — Extrêmement sérieux. Et vous, vous ne l'êtes pas. Mais vous êtes très respectueuse. Où êtes-vous allée cher­cher tout ce respect-là !... Et qu'est-ce que vous faites chez cet éditeur ? Votre livre n'est pas à sa place.




    22

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.