• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Côte-Nord

    Description

    Les abords du Golfe Saint-Laurent furent visités pour la première fois par les pêcheurs basques qui y rencontrèrent fort probablement des Amérindiens. En raison du climat hostile et de sols arides peu propices à l’agriculture, ces premiers voyageurs se contentent d'établir des camps temporaires qu’ils abandonnent à l'hiver. Dès le milieu du XVIe siècle, la traite de la fourrure exerce un attrait sur les colons venus de France. Tadoussac, bénéficiant d’un port naturel, devient rapidement le poste le plus achalandé de la région. La plus grande partie des peaux capturées sur la Côte-Nord et au Saguenay – Lac-Saint-Jean, y est acheminée pour ensuite traverser l’océan en direction de la métropole.

    Au début du XIXe siècle, c'est la Compagnie de la Baie d’Hudson qui exerce un monopole sur le commerce des fourrures dans la région. Malgré que ses privilèges lui sont concédés en autant qu'elle favorise la colonisation du territoire, la compagnie plutôt que d’encourager l'établissement des colons sur la Côte-Nord, tente de les en dissuader. À l’exploitation de la pêche et des fourrures succède, à partir des années 1840, celle des forêts. La Compagnie de la Baie d’Hudson doit se résoudre à laisser quelques colons, venus principalement de Charlevoix, s’installer. Tadoussac voit alors sa population se développer et de nouveaux villages sont fondés plus au Nord sur la côte qui longe le fleuve Saint-Laurent.

    De grandes richesses naturelles
    À l'instar de plusieurs autres régions du Québec, c’est au début du siècle dernier que la Côte-Nord connaît une forte expansion reliée surtout à l’exploitation des ressources naturelles. C’est d’abord les ressources forestières qui sont exploitées. Entre 1900 et 1904, les frères Clarke fondent Clarke City, qui sera annexée à Sept-Îles en 1970. Clarke City accueille les employés de la compagnie des frères Clarke, la Gulf Pulp & Paper co., qui produira le papier servant à l’impression de l’Encyclopaedia Britannica. Ils seront imités quelques années plus tard par les éditeurs du Chicago Tribune, puis par l’Ontario Paper.

    Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, des compagnies minières construiront de toutes pièces quelques villes plus profondément à l’intérieur des terres: Schefferville (Iron Ore Canada, 1955), Gagnon (Québec Cartier, 1960) et Fermont (Québec Cartier, 1974) seront ainsi créées pour accueillir les travailleurs des mines de fer. Les villes côtières, où on aménage d’importantes installations permettant le transport du minerai, bénéficient également de cette nouvelle effervescence économique. Port-Cartier, Havre Saint-Pierre et surtout Sept-Îles connaissent une croissance phénoménale, mais leur prospérité n’est que de courte durée. La chute de la demande de minerai de fer au début des années 1980 entraîne la fermeture de plusieurs mines et certaines villes disparaîssent par le fait même (Schefferville en 1982, Gagnon en 1985).

    Les grands projets hydro-électriques
    En 1953, Hydro-Québec entreprend les travaux d’aménagement de la rivière Betsiamistes. Les centrales Bersimis 1 et 2 sont les premières centrales hydro-électriques en territoire éloigné. Dans les années 1960, on inaugure les travaux du complexe Manic-Outardes. Hydro-Québec réalise plusieurs prouesses techniques sur ces chantiers majeurs: le plus grand barrage à contreforts au monde (Manic-5), le plus grand barrage à joints évidés au monde (Manic-2), installation des premières lignes à haute-tension (735Kv), etc.

    Cet imposant réseau de production d'énergique électrique, ainsi des tarifs énergétiques extrêmement avantageux, ont attiré des alumineries, industries hautement énergivores. Au début des années 1990, un consortium débute la construction à Sept-Îles d’une importante usine, Alouette. La phase II est lancée en 2002 et fera de l’usine de Sept-Îles la plus importante aluminerie de toutes les Amériques.

    L’économie de la région, reposant presque exclusivement sur l’exploitation des ressources naturelles, est très vulnérable aux fluctuations des marchés internationaux. La mondialisation des marchés, l'invasion du marché du minerai par les usines asiatiques favorisées par des installations plus modernes et plus productives, combinées à la fin des grands travaux hydro-électriques ont entraînés des bouleversement majeurs dans l'économie régionale. En 2003, le Gouvernement du Québec a dû investir plusieurs millions pour sauver la mine de la Québec-Cartier à Fermont et éviter ainsi la fermeture de la ville.

    Les perspectives d’emplois ne sont guères reluisantes. Le taux de chômage avoisine régulièrement les 15% depuis le début des années 1990. La population de la Côte-Nord qui était de 99 693 habitants en 2002 est en constante décroissance depuis les quinze dernières années. Mis à part quelques agglomérations d’importance, la densité de la population est généralement très faible. Les villes et villages les plus éloignées ne sont toujours accessibles que par avion ou par bateau. Le poète et chanteur Gilles Vigneault originaire de Natashquan et sans contredit la figure la plus célèbre de cette région a magnifiquement mis en paroles la beauté âpre et sans fin des paysages de la Côte-Nord:

    «Parlant de mon pays
    Je vous entends parler
    Et j'en ai danse aux pieds
    Et musique aux oreilles
    Et du loin au plus loin
    De ce neigeux désert
    Où vous vous entêtez
    A jeter des villages
    Je vous répéterai
    Vos parlers et vos dires
    Vos propos et parlures
    Jusqu'à perdre mon nom
    O voix tant écoutées
    Pour qu'il ne reste plus
    De moi-même qu'un peu
    De votre écho sonore.»

    Les gens de mon pays
    Gilles Vigneault
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Raccourcis
    Portail régional (Gouvernement du Québec)
    Répertoire régional de la Côte-Nord
    Répertoire des bibliothèques publiques de la Côte-Nord
    Centre régional de services aux bibliothèques publiques de la Côte-Nord
    Communauté montagnaise de Betsiamites
    Conseil régional de la culture et des communications
    Établissements de santé
    Traverse Matane/Baie-Comeau/Godbout
    Traverse Rimouski/Forestville
    Traverse Trois-Pistoles/Les Escoumins
    Traverse Blanc-Sablon/Sainte-Barbe (T-N)
    Traverse Tadoussac/Baie-Sainte-Catherine
    Les marées, courants et niveaux d'eau
    Informations routières
    Baleines en direct (GREMM)

    Médias:
    Le Soleil
    Journal de Québec
    Les hebdos de la Côte-Nord
    Journal Innuvelle
    Le Trait d'Union du Nord
    Radio-Canada section Est du Québec
    CFER-TV (TVA)
    Liste complète

    Quelques villes:
    Baie-Comeau
    Les Escoumins
    L'Île-d'Anticosti
    Sept-Îles
    Tadoussac
    Liste complète

    Tourisme:
    Québec Vacances: Duplessis
    Bonjour Québec: Duplessis
    Québec Vacances: Manicouagan
    Bonjour Québec: Manicouagan
    Tourisme Côte-Nord
    Le Québec maritime
    Association touristique de Fermont
    Visite des intasllations d'Hydro-Québec

    Événements:
    Fêtes du Québec maritime
    Festival de la chanson de Tadoussac

    Plein air:
    Réserve de parc national du Canada de l'Archipel-de-Mingan
    Réserve faunique de Port-Cartier/Sept-Îles
    Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
    Parc Nature de Pointe-aux-Outardes

    Économie:
    Fonds régional de solidarité Côte-Nord

    Éducation:
    Cégeps:
    de Baie-Comeau
    de Sept-Îles
    Commissions scolaires:
    de la Moyenne-Côte-Nord
    de l'Estuaire
    du Fer
    du Littoral

    Environnement:
    Mini-portail du Ministère des Ressources naturelles,de la Faune et des Parcs
    Conseil régional de l'environnement de la Côte-Nord
    Le système hydrique de la rivière Manicouagan
    Saint-Laurent Vision 2000

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.