• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Avarice

    Deuxième émission de la série de Carême consacrée aux 7 péchés capitaux, La foi prise au mot s'arrête cette semaine sur l'Avarice. C'est l'occasion de mieux cerner ce péché qui, en tant qu' "idolâtrie" de l'argent, est à l'origine de la crise économique actuelle comme l'a dénoncé Benoît XVI à des curés de paroisses et aux prêtres du diocèse de Rome, le 26 février 2009 : "Nous devons dénoncer cette idolâtrie, qui va contre le vrai Dieu, et constitue une contrefaçon de l'image de Dieu à travers un autre dieu, Mammon". Mais l'avarice nous guette tous, elle reste une grande tentation pour chaque chrétien quel que soit sa place dans la société car "l'égoïsme, la racine de l'avarice, réside dans le fait de vouloir avant tout soi-même, et le monde pour soi", selon le Saint-Père. Elle touche les enfants comme les adultes et pas seulement au sein de la sphère économique. Pour en parler, le père François Potez, curé de Notre-Dame du Travail, et Pierre de Lauzun, délégué général de l'Association française des marchés financiers (Amafi). KTO, émission du 17 février 2013.


    Largesse combattant Avarice et distribuant ses richesses à des pauvres.
    Enluminures, Bibliothèque municipale de Lyon, Auteur: Prudence, Livre: Psychomachia, Cote: Ms P.A. 22, f. 9v-10

    Définition

    Le grippe-sous selon Théophraste

    Le comportement d'un grippe-sous, c'est une absence de générosité en ce qui concerne la dépense, et le grippe-sous est du genre , le jour où il a remporté le prix du concours, à dédier à Dionysos une plaquette de bois où est inscrit tout simplement son nom. Demande-t-on au peuple des contributions volontaires, il se tait ou se lève pour se retirer de l'assemblée.
    Marie-t-il sa fille, il fait vendre les viandes du sacrifice sauf celles destinées aux prêtres et prend en location pour la noce des serviteurs qui doivent apporter leur propre repas ! Lorsqu'il est commandant d'un navire, il fait disposer pour lui sur le pont les couvertures du pilote et retirer les siennes.
    Il est homme encore à ne pas envoyer ses enfants à l'école quand vient la fête des Muses et à prétendre qu'ils sont malades, afin qu'ils n'aient pas à y participer.
    A-t-il acheté ses viandes au marché, il les rapporte lui-même, avec les légumes, dans le pli de son vêtement. (8) Chaque fois qu'il a donné son manteau à laver, il reste chez lui !
    Un ami sollicite un prêt et en a discuté avec lui : dès que notre homme le voit venir, il rebrousse chemin et rentre chez lui en faisant le grand tour.
    Pour sa femme – et elle lui a cependant apporté une belle dot –, il n'achète pas de servante, mais prend en location au marché des femmes un esclave pour l'escorter dans ses sorties. Il porte des chaussures maintes fois ressemelées et affirme que ça vaut de la corne... Sitôt levé, il nettoie la maison et épuce les lits. Quand il s'assied, il ramène à son côté le vieux manteau qu'il porte sans rien par-dessous.

    THÉOPHRASTE, Les Caractères (20 à 30), Nouvelle traduction annotée
    par Marie-Paule LOICQ-BERGER (janvier 2002),  Chef de travaux honoraire de l'Université de Liège.

    Essentiel

    «L’économie ne veut rien consommer en vain; l’avarice ne veut rien consommer du tout» (Jean-Baptiste Say, Traité d’économie politique).

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-06
    Loading
    Informations
    Documents Associés
    Ernest Hello

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.