• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Aigremoine


    Aigremoine striée , photo: 28/08/2004, Kingscroft, Québec

    Définition

    Fleur sauvage du Québec. Indigène.

    Aigremoine striée
    Herbacée vivace; longue tige (long. de 60 à 200 cm.); feuilles alternes, composées de 7à 9 folioles (dont certaines très petites), revers duveté, fleurs en épis, jaune vif, portant cinq pétales et des étamines apparentes, (diam.: 6 à 10 mm); fruits à aiguillons crochus.

    Pousse en été (juillet-août) dans les bois ou les sols humides et ombragés.

    Au Québec, on trouve communément sa soeur, l'Aigremoine à sépales crochus, dans la région de Montréal et dans l'Outaouais.

    Épi de l'aigremoine striée.

    Bourgeons de l'aigremoine striée.

    Le fruit rassemble une foule de petit aiguillons. Chez l'aigremoine striée, ils sont ramassés sur eux-même comme dans cette photo. Chez l'aigremoine à sépales crochus, ils sont étalés en rosette.


    Usage médical
    L'aigremoine contient un tanin qui la rend efficace pour soigner la diarrhée, les blessures, et comme astringent.
    Elle était utilisée par les Amérindiens pour soigner la fièvre et les saignements de nez.2
    PasseportSanté

     


    Autres usages
    La racine peut servir à teindre un tissu en jaune.



    Notes
    Étymologie: Frère Marie-Victorin, Flore Laurentienne, Presses de l'Université de Montréal, Montréal, 1964, p. 343
    2. Gisèle Lamoureux et autres, Plantes sauvages des villes, des champs et en bordure des chemins, Fleurbec auteur et éditeur, Saint-Augustin (Portneuf), Québec, 1983, p.124

    Documentation

    Fiches d'identification:
    1. Northeast Wetland Flora (angl.), avec photo, dessin et distribution aux É-U.

    3. Plant for a future (ang.) avec conseil horticoles

    Recherches:
    Flore laurentienne

    Planches de botanique:
    1. Planche sur l'Aigremoine Eupatoire (absente du Québec) , Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé, 1885, Kurt Stübers library (All.)

    2. Dessin, Aigremoine Eupatoire de Carl Axel Magnus Lindman, Projet Runeberg (Suède)

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-07-25
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.