• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: me

    Perséphone et les semences

    Jacques Dufresne
    Ce court passage évoque deux des sources d'inspiration de Platon pour ce qui est de l'immortalité de l'âme: l'Éleusinisme et l'Orphisme.
    Le statut particulier dont jouit Platon parmi les philosophes et parmi les hommes tient avant tout à la façon tantôt rigoureuse comme une démonstration géométrique, tantôt inspirée un tableau ou un poème dont il a parlé de l'immortalité de l'âme. Or, il semble bien qu'il ait été en cette matière, l'héritier d'une tradition conservée par les religions à mystères, l'Éleusinisme et l'Orphisme. Le mystère central dans chacune de ces deux sectes est celui de la mort et de la résurrection, symbolisées par la décomposition de la graine dans la terre et sa réapparition sous la forme d'un être vivant qui s'élève vers la lumière. Le même thème sera repris dans l'Évangile: si le grain ne meurt? Les rogations, ces prières pour que le grain en mourant devienne fruit, faisaient encore partie du paysage spirituel des campagnes, il y a quelques décennies.

    Dans le mystère d'Éleusis la déesse associée à la semence s'appelle Perséphone. Elle est la fille de Déméter, déesse de la terre. (Déméter se dit Cérès en latin. C'est la racine de notre mot céréale.) Perséphone sera enlevée par Pluton, le roi des enfers. Déméter s'en plaindra à Zeus et menacera de détruire les récoltes s'il n'intervient pas. Il intervient et Perséphone est ramenée à sa mère par le bel Adonis.

    «Ce qui est particulier à la fête d'Éleusis, écrit Erwin Rohde, dans Psyché, c'est l'espérance qu'elle offrait aux initiés: bonheur pendant la vie et meilleur sort après la mort, immortalité de l'âme.» Les raisons de cette immortalité de l'âme étaient exprimées sous forme allégorique par le mystère lui-même: «Déméter est la terre, Perséphone sa fille, la semaille, la graine. La capture de Perséphone par Pluton et son retour dû à Adonis sont signifiés par l'ensemencement de la graine et par sa croissance ou, dans une interprétation plus large, par le renouveau annuel de la végétation.» (Rohde, Psyché). La graine, disparue dans la terre est une image de l'âme morte, sa croissance est l'image de l'âme ressuscitée.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Jacques Dufresne
    http://agora.qc.ca/cvdufresne.html
    Mots-clés
    Immortalité de l'âme, Orphisme, Éleusinisme
    Extrait
    Les raisons de cette immortalité de l'âme étaient exprimées sous forme allégorique par le mystère lui-même: «Déméter est la terre, Perséphone sa fille, la semaille, la graine. La capture de Perséphone par Pluton et son retour dû à Adonis sont signifiés par l'ensemencement de la graine et par sa croissance ou, dans une interprétation plus large, par le renouveau annuel de la végétation.»
    Documents associés
    Baruch Spinoza
    Unité, pensée
    Henri Bergson
    Âme, Âme ouverte,Âme close,Obligation, Évangile, Jésus, Socrate
    Hélène Laberge
    Emmanuel Kant
    Culture, pédagogie, culture pratique, culture physique, morale, éducation de l'âme, âme, mémoire
    Jacques Dufresne
    Harmonie

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.