• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Temps

    Le temps comprimé

    Jacques Dufresne
    Selon le magazine américain Fast Company, la durée moyenne des déjeuners d'affaires n'est plus que de 36 minutes aux États-Unis. Adieu gastronomie! Adieu humanité! Car dans le travail, l'humanité c'est la somme de ces petits instants que l'on détourne de l'objectif immédiat, pour les consacrer en toute gratuité et liberté aux finalités lointaines de l'existence humaine: le souci de l'autre, la conversation sur des sujets tantôt graves, tantôt légers, qu'aucune contrainte n'impose, etc.
    Cette compression du temps est universelle. La nonaseconde (un milliardième de seconde) a été inventée au début de la décennie 1980. Elle marqua l'entrée dans l'ère du courrier électronique et devint le symbole d'une vie sans andante, où le besoin d'aller de plus en plus vite en toute chose est ressenti si impérieusement que la capacité de s'arrêter pour contempler le monde et en jouir n'est plus naturelle.

    Le dernier numéro du magazine Utne Reader est consacré à ce phénomène. Comment ralentir son rythme? Tel est le grand problème existentiel. Pour le régler, les méthodes varient. (Remarquez qu'il s'agit de méthodes, ce qui signifie qu'il faut désormais recourir à la raison pour échapper aux excès de la rationalisation). La méthode du biologiste Rupert Sheldrake consiste à entrer dans une église chaque fois qu'il en a l'occasion. Ce lieu est toujours parfaitement calme, note-t-il, y compris au centre d'une ville.

    Même s'il résulte de la recherche du rendement, ce phénomène n'échappe pas à la loi de la contre-productivité. C'est Ivan Illich qui a créé ce mot pour désigner les effets pervers de certaines formes non contrôlées de progrès technique. Dans un ville comme Paris, l'automobile est devenue avec le temps un moyen de transport contre-productif. Entendons par là que si tout le monde voyageait en vélo par exemple la durée moyenne des trajets serait plus courte. De la même manière, un hôpital devient contre-productif quand il crée plus de maladies qu'il n'en guérit.

    Pour compléter l'analyse, il faudrait utiliser l'adjectif contre-civilisateur. De toute évidence la compression du temps de travail, l'élimination des instants de gratuité, devient à partir d'un certain seuil, contre-civilisatrice, même si dans l'immédiat elle contribue à accroître le rendement de l'entreprise ou de l'institution.

    Il existe un autre seuil où la compression du temps devient contre-productive eu égard même au rendement immédiat. C'est par exemple, l'enjeu central de la réforme du système de santé. La chirurgie d'un jour peut être en elle-même une bonne chose. Mais ce qu'on gagne par là sur les plans mesurables du temps et de l'argent, on le perd sur le plan non mesurable de la communication. On s'en inquiète quand on sait que l'effet placebo, lui-même lié à la qualité de la communication, est responsable de la guérison dans une proportion pouvant s'élever jusqu'à 50%, selon certains auteurs.

    Une concurrence de plus en plus vive ayant fait de la productivité une nécessité de plus en plus inéluctable, les sociétés et les entreprises qui veulent un bonheur durable feraient bien de suivre la démarche de Pascal jusqu'au bout. C'est à ce génie que l'humanité doit la première machine à gagner du temps dans les bureaux : la calculatrice. à cet esprit de géométrie, Pascal a toutefois su opposer l'esprit de finesse, lequel permet d'apprécier l'importance du non mesurable et du non vérifiable.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Jacques Dufresne
    Mots-clés
    Efficacité et contre-productivité
    Extrait
    Car dans le travail, l'humanité c'est la somme de ces petits instants que l'on détourne de l'objectif immédiat, pour les consacrer en toute gratuité et liberté aux finalités lointaines de l'existence humaine: le souci de l'autre, la conversation sur des sujets tantôt graves, tantôt légers, qu'aucune contrainte n'impose, etc.
    Documents associés
    Jacques Dufresne
    Cadran solaire, horloge,
    Pierre-Jean Dessertine
    attente, consommation, contemplation, création, flux tendu, gare TGV, Pascal, présent, temporalité, temps, travail, économie, étonnement
    Jacques Dufresne
    La recherche
    Pierre-Jean Dessertine
    court terme, liberté, long terme, marchand, nucléaire, pensée, temporalité, temps, religion
    Jean Robert
    Vitesse, transport, circulation, automobile
    Josette Lanteigne
    Intuition, réceptivité, espace, originaire, idéalisme, réalisme
    Sylvie Escande
    Louisiane, Missipi
    Louis Aragon
    Femme, temps
    Jacques Dufresne
    Calendrier, horloge
    Alphonse Lamartine

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.