• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Système de santé

    La fête de la santé

    Philippe Moreau
    La technique est à la médecine moderne ce que fut la communication dans les médecines traditionnelles. Comment ne pas souhaiter l'avènement d'une médecine qui ferait une juste part à la communication, telle qu'on la trouve dans les rituels Navajos (danse, musique, dessins), par exemple et à technique dont l'importance n'a pas à être démontrée à nos contemporains.
    Une troupe de théâtre présente des pièces humoristiques, des danseurs prolongent le spectacle jusqu'au petit matin pendant que les badauds déambulent entre les stands au milieu des manèges... Ce sont quelques images d'une fête dans une commune au Cambodge. Mais ce n'est pas n'importe quelle fête car ce que l'on fête aujourd'hui c'est un centre de santé de Roveang.

    Le succès de cette fête qui a mobilisé une grande partie de la population de la commune de Roveang et des communes environnantes pendant toute une journée et une bonne partie de la nuit nous offre l'occasion de revenir sur une année de travail à Roveang (province de Takéo).

    Nous avons commencé un programme de soins de santé primaires dans le district de Samrong en 1993. Après plusieurs années de travail pour l'hôpital de référence, nous avons effectué une enquête dans toutes les communes et villages du district afin d'étudier les conditions économiques et sanitaires et de choisir la première commune d'intervention en fonction des besoins. Ce fut celle de Roveang, composée d'une population de 13 000 habitants répartis en 22 villages.

    Nous avons d'abord construit et équipé le centre de santé et formé son personnel. La Direction de la santé, pour sa part, paie les salaires du personnel et alloue trimestriellement un budget pour la gestion du centre et fournit un kit de médicaments essentiels. Mais un programme de développement ne peut réussir et perdurer que si la population est partie prenante de l'action. Un comité de gestion a été mis en place pour que la population puisse exprimer son point de vue. Y siègent les représentants de la commune (chef de village, bonzes, instituteurs, matrones) qui se réunissent mensuellement et interviennent dans toutes les décisions concernant la vie du centre. Il a ainsi approuvé la décision de mettre en place un système de recouvrement des coûts. Actuellement, le Ministère de la santé n'est pas en mesure d'assurer seul le financement de la santé au Cambodge. La contribution des patients permet d'assurer l'entretien du centre et de verser une prime au personnel. Une grille des tarifs a été établie et est affichée; elle tient compte du niveau de vie dans la commune. Les indigents peuvent avoir accès sans payer au centre de santé, qui respecte ainsi sa mission de service public.

    Mais la santé ne se résume pas à la prise en charge des malades. La prévention est un axe essentiel de tous nos programmes. L'équipe mobile va chaque jour dans les villages vacciner les enfants et les femmes. Des agents de santé volontaires, désignés par les villageois et formés par nos soins, jouent un rôle important dans cette action de prévention. Ils assistent l'équipe mobile au cours des campagnes de vaccination et d'éducation à la santé, ils assurent les premiers soins aux personnes blessés ou malades et facilitent leur transfert auprès des services existants. Ils sont aussi chargés d'inciter la population à se rendre au centre de santé quand ils sont malades, celle-ci ayant plutôt le réflexe de recourir à l'automédication ou d'aller chez les médecins privés qui ne sont pas toujours compétents.

    Enfin, deux soirs par semaine, une séance d'éducation à la santé est organisée pendant laquelle nous projetons des vidéos poursuivant tout au long de l'année la fête de la santé.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.