• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Silence

    Le silence

    Colette Haddad
    «Il faut que le cœur se brise ou se bronze.» (Chamfort)

           
    ce fond de désespoir ce n'est que du silence
     
    tous les mots remâchés avec leur goût de terre
    les élans réfrénés
    et le gros corps inerte qui se tasse et boursoufle
    et devient carapace et se fige et se glace
    et cherche à protéger et se répand en larmes
    et rêve de chaleur et tremble de silence
    mais se souvient du vent
     
    a-t-il été enfant a-t-il eu une mère
    a-t-il été aimé et par qui et pour quoi
     
    qu'ils sont vieux les espoirs qu'ils sont ternes les rêves
    il lui aurait suffi de si peu un beau jour
    pour se délier libre et jaillir en lumière
    et rire et rire au ciel les cheveux déployés
     
    mais
    il ne sait pas quand
    il n'a pas vu pourquoi
    le velours de sa peau est devenu écaille
    et tout l'amour du cœur s'est mué en poison
    qui s'infiltre et susurre et taraude et grignote
    et paralyse en lui ce qui reste vivant
    étouffant lentement les cris de désespoir
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Colette Haddad
    Poétesse libanaise
    Mots-clés
    Désespoir
    Extrait
    «mais il ne sait pas quand il n'a pas vu pourquoi le velours de sa peau est devenu écaille et tout l'amour du cœur s'est mué en poison qui s'infiltre et susurre et taraude et grignote et paralyse en lui ce qui reste vivant»
    Documents associés
    Paul Valéry
    Vide, attente

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.