• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Sexualité

    La reine de Saba

    Raoul Ponchon
    Sept cents épouses, mais...
    En lisant les vers... mystiques
    Du Cantique des Cantiques
    La jeune Balkis pensa
    «Je me sens le coeur champêtre;
    Dieu, quel gaillard ce doit être
    Celui qui vous exhala!

    «C'est tout à fait mon affaire
    Comme je n'ai rien à faire
    Je brûle de l'aller voir.
    Sommes aujourd'hui le douze;
    Le treize donc je l'épouse,
    C'est là mon plus cher espoir.»

    Elle appelle sa nourrice,
    Lui dit son royal caprice,
    Et voilà la chère enfant
    Qui se pare, se bichonne,
    Puis elle califourchonne
    La trompe d'un éléphant.

    Derrière elle hurle, bêle,
    Glapit une ribambelle
    D'okopis et de jumarts,
    Chargés d'or, d'encens, d'ivoire...
    D'autruches à n'y pas croire,
    De chameaux de cauchemar;

    Autant de dons pour le Maître.
    Et pendant un kilomètre
    C'est un émerveillement.
    Bientôt la petite folle
    Donnait une croquignole
    À son cousin Soliman.

    Heureusement que le sire
    Était en humeur de rire,
    Mais quand il sut ses projets
    «Songe, avant que tu t'enflammes
    Que j'ai déjà sept cents femmes.
    - Las! dit-elle, je le sais.

    Puis ils se mirent à table.
    Les mets les plus délectables
    Furent servis, et des vins
    Indiscutables, sublimes,
    Émoustillant leurs escrimes
    Sur l'homme et ses quatre fins.

    Il lui lançait des répliques
    Définitives, bibliques,
    Pour montrer son gai savoir.
    Et la mignonne princesse
    Sentait, sous tant de sagesse,
    Son petit coeur s'émouvoir.

    Car il parlerait encore,
    Mais voici qu'elle l'implore
    Et du geste et du regard
    «C'est l'heure de la sieste,
    Va, tu me diras le reste
    Sur le minuit - pour le quart.»

    Le lendemain, autre antienne.
    La petite Sabéenne
    Avait l'air désappointé.
    «Il a raison, pensait-elle,
    Ce Soliman en dentelle,
    Tout sur terre est vanité.

    Et comme le vieux monarque
    Voyant qu'elle se rembarque
    Lui fait voir un gros souci
    Et lui jure sur son âme
    Qu'il veut la prendre pour femme,
    Elle lui répond: «Merci

    Pour les trésors de sagesse
    Dont tu me fis grand largesse,
    Mais, au pays de Saba,
    Nous tenons pour un principe
    Qu'il n'est pas besoin de pipe
    À qui n'a pas de tabac.»
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Raoul Ponchon
    Mots-clés
    Puissance
    Extrait
    «Merci Pour les trésors de sagesse Dont tu me fis grand largesse, Mais, au pays de Saba, Nous tenons pour un principe Qu'il n'est pas besoin de pipe À qui n'a pas de tabac.»
    Documents associés
    Jacques Dufresne
    Neutralité sexuelle, jeunesse, genre vernaculaire
    Hélène Laberge
    Mentalité, civilisation, éducation sexuelle, enfant, répression de la sensualité, bordel, syphilis, accouchement, avortement.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.