• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Dossier: La Rochefoucauld

    Portrait de Monsieur de la Rochefoucauld

    Cardinal de Retz
    Il y a toujours eu du je ne sais quoi en tout. M. de la Rochefoucauld a voulu se mêler d’intrigues dès son enfance, et en un temps où il ne sentait pas les petits intérêts, qui n’ont jamais été son faible, et où il ne connaissait pas les grands, qui d’un autre sens (1) n’ont pas été son fort. Il n’a jamais été capable d’aucune affaire, et je ne sais pourquoi, car il avait des qualités qui eussent suppléé à toutes autres que celles qu’il n’avait pas. Sa vue n’était pas assez étendue, et il ne voyait pas même tout ensemble ce qui était de sa portée; mais son sens, qui était très-bon dans la spéculation, joint à sa douceur, à son insinuation, et à sa facilité de mœurs qui était admirable, devaient récompenser (2) plus qu’elles n’ont fait le défaut de sa pénétration. Il a toujours eu une irrésolution habituelle; mais je ne sais même à quoi attribuer cette irrésolution. Elle n’a pu venir en lui de la fécondité de son imagination, qui n’est rien moins que vive : je ne la puis donner à la fidélité de son jugement; car, quoiqu’il ne l’ait pas exquis dans l’action, il a un bon fonds de raison. Nous voyions les effets de cette irrésolution, quoique nous n’en connussions pas la cause. Il n’a jamais été guerrier, quoiqu’il fût très-soldat. Il n’a jamais été guerrier, quoiqu’il fût très-soldat. Il n’a jamais été par lui-même bon courtisan, quoiqu’il ait eu toujours bonne intention de l’être. Il n’a jamais été bon homme de parti, quoiqu’il y ait été toute sa vie engagé; cet air de honte et de timidité que vous lui voyez dans la vie civile, s’était tourné dans les affaires en air d’apologie. Il croyait toujours en avoir besoin; ce qui, joint à ses maximes, ne marque pas assez de foi à la vertu et à la pratique. Il est toujours sorti des affaires avec autant d’impatience qu’il y était entré. Ce qui me fait conclure qu’il eût beaucoup mieux fait de se connaître, et de se réduire à passer, comme il eût pu, pour le courtisan le plus poli, et pour le plus honnête homme, à l’égard de la vie commune, qui eût paru dans son siècle (3).

    Notes
    (1) On dirait plutôt : dans un autre sens.
    (2) Compenser. « Ce désavantage était, à mon sens, plus que suffisamment récompensé, et par le pouvoir que j’avais assurément beaucoup plus parmi le peuple, et par les postes dont je m’étais assuré. » (Retz, Mémoires, 1, IX, 1651). «Ce qui manquait du côté de la science et de la politesse était avantageusement récompensé par la piété et les autres vertus solides.» (Fleury, Mœurs des chrétiens, I, VIII).
    (3) On voit que Retz, sans être injuste, prend assez bien sa revanche du portrait qu’avait tracé de lui la Rochefoucauld.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Cardinal de Retz
    Mots-clés
    moraliste, portrait, écrivain, cour
    Documents associés
    François de La Rochefoucauld
    littérature française, autoportrait, biographie
    Charles-Augustin Sainte-Beuve
    Blaise Pascal, La Rochefoucauld, amour-propre, égoïsme

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.