• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Dossier: Réforme de la santé

    Continuité des soins

    Jacques Dufresne
    Omni-med


    La continuité dans les soins qui suppose un rapport personnel et durable entre le patient et ceux qui le soignent, à commencer par le médecin, a toujours été une condition de la réussite des traitements.. Pour des raisons qu'il ne devrait pas être nécessaire de préciser. En plus de réduire les risques d'erreurs de diagnostic et de traitement, cette familiarité crée un climat favorable à la guérison . Voilà pourquoi le rêve de chacun a toujours été d'avoir un médecin parmi ses amis.

    Cette continuité est menacée aujourd'hui par un grand nombre de facteurs: le manque de liens organiques entre le personnel des hôpitaux et celui des institutions, tels les CLSC, qui assument la responsabilité des soins à domicile; le nombre de spécialistes qui, dans les cas complexes doivent rencontrer un même patient, l'existence de cliniques privées où l'on pratique une médecine instantanée, sans rendez-vous, le mode de vie des médecins qui voulant se réserver le maximum de temps libre, se font fréquemment remplacer par un collègue. Les facteurs indirects, tels la mobilité des gens et la tendance générale vers l'instabilité des rapports humains ne sont pas négligeables.

    Dans ces conditions, le dossier médical informatisé et accessible sur Internet apparaît comme une condition de la bonne médecine. La chose est apparue évidente lorsque lors de la seconde rencontre de L'Agora sur le système de santé le docteur Jean Boilard a exposé ses vues et ses projets sur la question en réponse au témoignage d'une infirmière madame Yolande Grégoire qui venait d'évoquer les tragédies qui peuvent résulter du fait que souvent l'infirmière travaillant à domicile ne sait pas à qui communiquer, en temps opportun, des renseignements importants qu'un taux de sédimenation indiquant un danger de mort.

    Le docteur Boilard fut au Québec un pionnier en ce qui a trait à l'usage que l'on peut faire de l'informatique en médecine. Il est convaincu depuis longtemps que le dossier sur Internet s'imposera tôt ou tard, mais il voit encore plus large: le dossier médical doit lui-même s'intégrer à un ensemble au centre duquel se trouve le carnet de santé du patient et l'information médicale, constamment remise à jour. Au milieu de la décennie 1980, il travaillait déjà avec des collègues américains à un système expert de diagnostic. Ce qui rend ce recours aux nouvelles techniques d'information particulièrement intéressant dans le cas du docteur Boilard, c'est qu'il a été auparavant l'un des fondateurs d'un centre de santé intégrale où par souci d'humaniser la médecine et d'élargir le spectre des services à offrir, on a fait une large place à l'homéopathie, l'acupuncture, l'ostéopathie et diverses autres thérapies complémentaires.

    Dans toutes les approches thérapeutiques, et d'abord dans la médecine que l'on qualifie d'officielle, les découvertes se sont accumulées d'une manière telle au cours du présent siècle qu'il est devenu impossible d'imaginer un médecin, si génial soit-il selon les critères du passé, qui pourrait examiner toutes les hypothèses fondées avant de formuler un diagnostic et de proposer un traitement. Seulement pour appelle une dépression, il existe au moins 80 cas de figure. Un état qui peut sembler être le résultat d'un surmenage peut très bien être relié à un cancer qui couve etc.

    Comment prendre toutes ces hypothèses en considération dans le cours laps de temps où un jugement crucial doit être formulé? Jean Boilard n'hésite pas répondre: en ayant la possibilité de consulter rapidement le carnet de santé du patient et son dossier médical, les deux étant reliés à une banque de données médicales.

    Pour s'assurer que les choses seraient faites en conformité avec sa vision de la médecine, Jean Boilard, a lui-même créé une entreprise appelée Omni-med.

    Voici comment les choses se passeraient dans le scénario idéal, comment elles peuvent déjà se passer pour ceux qui choisissent de se faire traiter à la clinique de santé intégrale de Cookshire. Vous vous rendez d'abord sur le site Omni-med.com et vous remplissez le formulaire historique santé. Quand votre médecin vous recevra il aura toutes vos réponses sous les yeux. Il vous posera des questions qui vous aideront à compléter et à préciser votre historique. Votre carnet de santé prendra forme ainsi. Vous pourrez ensuite le consulter et le modifier à volonté.

    Le médecin de son côté poursuivra son examen en ayant sous les yeux toutes les hypothèses que lui présente son logiciel de diagnostic en fonction du contenu du carnet de santé. Certaines données du carnet de santé seront ensuite transférées dans le dossier médical dont le médecin assumera la responsabilité. Les résultats des tests de laboratoire seront insérés automatiquement dans le dossier médical.

    L'infirmière donnant des soins à domicile auraient évidemment accès au dossier médical de même que tous les autres professionnels appelés à dispenser des soins au patient. Le dossier contiendrait évidemment les coordonnées des actes à poser ou des personnes à contacter en cas d'urgence.

    La confidentialité des données personnelles seraient peut-être mieux assurée de cette façon que dans les conditions actuelles, où l'on peut sans mots de passe, ouvrir les dossiers empilés sur les bureaux ou oubliés sur un comptoir. Mais quel est l'État, quelles sont les grandes compagnies d'assurances qui résisteront à la tentation de prendre les moyens nécessaires pour accéder au contrôle de cette information.

    Jean Boilard est d'avis qu'elle devrait demeurer sous le contrôle des médecins, mais les médecins en cause pourraient-ils garantir qu'ils pourraient protéger leur trésor contre toute tentative d'appropriation?

    Ce scénario branché donnera des frissons dans le dos à plusieurs. Ceux-là peuvent toujours décider de se tenir éloigné de la médecine officielle en assumant les risques que ce choix comporte. Quelques privilégies pourront trouver parmi leurs amis un médecin qui leur accordera tout le temps qu'exige leur état…et la complexité de la médecine actuelle. D'autres chercheront humanité
    Mais on chercherait en vain un moyen plus sûr d'assurer à tous les meilleurs soins possibles
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.