• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Prière

    La prière

    Victor Hugo
    J'avais devant les yeux les ténèbres. L'abîme
    Qui n'a pas de rivage et qui n'a pas de
    cime
    Était là, morne, immense et rien n'y
    remuait.
    Je me sentais perdu dans l'infini muet.
    Au fond, à travers l'ombre, impénétrable
    voile,
    On apercevait Dieu comme une sombre
    étoile
    Je m'écriai: Mon âme! Mon âme! il
    faudrait,
    Pour traverser ce gouffre où nul bord
    n'apparaît,
    Et pour qu,en cette nuit jusqu'à ton Dieu
    tu marches,
    Bâtir un pont géant sur des millions
    d'arches.
    Qui le pourra jamais? Personne! Ô deuil!
    Effroi!
    Pleure! - Un fantôme blanc se dressa
    devant moi
    Pendant que je jetais sur l'ombre un oeil
    d'alarme,
    Et ce fantôme avait la forme d'une larme;
    C'était un front de vierge avec des mains
    d'enfant,
    Il ressemblait au lys que sa blancheur
    défend;
    Ses mains en se joignant faisaient de la
    lumière.
    Il me montra l'abîme où va toute
    poussière,
    Si profond que jamais un écho n'y répond,
    Et me dit: - Si tu veux, je bâtirai le pont.
    Vers le pâle inconnu je levai ma paupière.
    Quel est ton nom? lui dis-je. Il me dit: - la prière!
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Victor Hugo
    Documents associés
    Prince Vladimir Ghika
    Application pratique, spiritualité
    Rainer Maria Rilke
    spiritualité, esprit, coeur, Dieu
    François Villon
    Femme, pauvreté

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.