• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Plante

    Innovations... grâce aux plantes

    Michèle Drissen
    Quelques recherches sur des plantes.. qui ne cesseront de nous surprendre .
    Asclépiade
    Les fleurs de l’asclépiade commune (Asclepias syriaca), déjà bien connues pour attirer le papillon Monarque, attireraient également les femelles des moustiques transmettant la malaria . Des chercheurs américains travaillant au contrôle des ravageurs s’emploient à isoler la substance attractive de l’asclépiade pour s’en servir comme piège à moustiques .

    Opuntia
    Dans la famille des cactus, les oponces (Opuntia) sont les plus communes et certaines d’entre elles sont utilisées à de nombreuses fins, confitures, vin, fruit frais de la figue de Barbarie, et même en Australie comme support à l’élevage des cochenilles. Mais dans certaines zones du globe, en particulier en Australie et en Amérique du sud, elles sont devenues tellement envahissantes qu’on les considère comme des mauvaises herbes... ennemies publiques. Or, à l’université de Santiago au Chili, des chercheurs ont eu l’idée de rentabiliser ces «mauvaises herbes». Le sirop sucré extrait des fruits d’Opuntia pourra servir d’additif aux jus et produits alimentaires. Moins riche en calories que le sucre traditionnel, il fera le bonheur des fabricants de produits «diète».

    Schefflera
    Certaines plantes vertes, c’est bien connu, peuvent améliorer l’environnement de nos maisons. Non seulement elles fournissent de l’oxygène mais elles purifient l’air des polluants, la NASA a fait des études très sérieuses sur le sujet pour la station orbitale et nous connaissons maintenant les bienfaits des palmier d’Arec, rhaphide, dracéna, chlorophytum, caoutchouc etc. Maintenant, aux purificatrices d’air, nous pouvons ajouter un humidificateur! Des chercheurs japonais ont découvert que le schefflera rejette plus d’humidité qu’il n’en absorbe naturellement et que sa performance est sept fois plus grande que celle d’un dracéna. Bonne suggestion à ceux qui s’encombrent d’appareils énergivores et bruyants... la nature peut y suppléer.

    Riz Aerobic
    Un chercheur chinois a présenté au Forum mondial de l'eau à Kyoto un riz qui peut se dispenser des rizières car il nécessite moins d'eau pour pousser . Mais comme il a besoin quand même ..d'air , le chercheur l'a appelé " Aerobic ".
    Source : AFP
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Michèle Drissen
    Mots-clés
    Contrôle des insectes, alimentation, air
    Documents associés
    Ernst Jünger
    Goethe, vie, biologie

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.