• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Parti politique

    Les rouges et les bleus

    Jacques Ferron
    Avant de devenir magistrat, Léonce Cliche avait été un avocat rouge, comme on l'était dans ma famille. C'était une mentalité que d'être rouge ou bleu, et c'est Robert qui en a montré le mieux la différence. À Saint-Joseph, un faible d'esprit ingénieux qui avait déjà été employé dans un cirque, devenait, cheval à chaque été, attelé sur une voiturette, bride, et il se louait aux étrangers de passage, américains pour la plupart. Il y gagnait son foin et s'arrangeait l'hiver pour se faire héberger dans les hospices. Mais dès qu'apparaissait le cheval avec la fin du printemps, le village se divisait en deux. D'un côté, sans se soucier du goût et du profit que prenait cet homme à faire le cheval, on s'indignait contre ce qu'on estimait une offense à la dignité humaine et l'on voulait tout simplement l'interner. C'était là le côté des bleus. De l'autre, on défendait sa liberté. En d'autres termes, les rouges favorisaient la diversité dans la société, voire la bizarrerie, et les bleus un conformisme étroit. Les curés en général approuvaient les bleus; les rouges étaient volontiers anticléricaux, quitte à mieux se pénétrer de l'esprit du christianisme, parfois en toute sincérité, parfois pour l'utiliser par-dessus la tête du clergé et se défendre contre lui. Enfin, chez les rouges on pouvait parler de tout, tandis que chez les bleus, on était plus réservé, par soumission à l'autorité qui venait de Dieu.

    Mais l'opposition de ces deux mentalités, surtout marquée chez les notables, n'allait jamais jusqu'à la rupture. Léonce Cliche avait déjà répondu au sermon du curé, après la messe, sur le perron de l'église. Devenu magistrat, son humanité sera appréciée par le clergé. D'ailleurs, on retrouve ces deux mentalités complémentaires et compétitives dans toutes les sociétés. Elles persistent encore, même si elles se sont éparpillées et qu'on n'en fait plus beaucoup de cas. En 1944, nous étions beaucoup plus près de l'Affaire Guibord que des problèmes économiques qui passionnent le monde aujourd'hui. Comment aurions-nous pu prévoir qu'on jetterait rétrospectivement la Grande Noirceur sur notre radieuse jeunesse? La Grande Noirceur et la mort aussi, selon.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.