• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Nature

    L'offrande à la nature

    Anna de Noailles
    « Nature au coeur profond sur qui les cieux reposent,
    Nul n'aura comme moi si chaudement aimé
    La lumière des jours et la douceur des choses,
    L'eau luisante et la terre où la vie a germé.

    La forêt, les étangs et les plaines fécondes
    Ont plus touché mes yeux que les regards humains,
    Je me suis appuyée à la beauté du monde
    Et j'ai tenu l'odeur des saisons dans mes mains.

    J'ai porté vos soleils ainsi qu'une couronne
    Sur mon front plein d'orgueil et de simplicité,
    Mes jeux ont égalé les travaux de l'automne
    Et j'ai pleuré d'amour aux bras de vos étés.

    Je suis venue à vous sans peur et sans prudence
    Vous donnant ma raison pour le bien et le mal,
    Ayant pour toute joie et toute connaissance
    Votre âme impétueuse aux ruses d'animal.

    Comme une fleur ouverte où logent des abeilles
    Ma vie a répandu des parfums et des chants,
    Et mon coeur matineux est comme une corbeille
    Qui vous offre du lierre et des rameaux penchants.

    Soumise ainsi que l'onde où l'arbre se reflète,
    J'ai connu les désirs qui brûlent dans vos soirs
    Et qui font naître au coeur des hommes et des bêtes
    La belle impatience et le divin vouloir.

    Je vous tiens toute vive entre mes bras, Nature.
    Ah! faut-il que mes yeux s'emplissent d'ombre un jour,
    Et que j'aille au pays sans vent et sans verdure
    Que ne visitent pas la lumière et l'amour... »
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Anna de Noailles
    Anna, princesse Brancovan, comtesse Mathieu de Noailles. Écrivain français d'origine roumaine et grecque (1876-1933).
    Mots-clés
    Nature, lumière, coeur, amour, douceur, cieux, eau, terre.
    Extrait
    « Nature au coeur profond sur qui les cieux reposent, Nul n'aura comme moi si chaudemant aimé La lumière des jours et la douceur des choses, L'eau luisante et la terre où la vie a germé. »
    Documents associés
    Jean Dorst
    Jacques Dufresne
    Baruch Spinoza
    Timidité
    Daniel Cérézuelle
    Milieu industriel, terre
    Jacob Burckhardt
    Paysage, beauté, Dante, Pétrarque, Jan Van Eyck, Sylvius Aeneas
    Hippolyte Taine
    peuplier, arbre, animal, vie végétale, végétal, paysage, calme, beauté, sérénité, poésie, rêverie, campagne

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.