• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Mobilité durable

    Quelques données sur l'impact environnemental du transport

    Bernard Lebleu
    Quelques données sur l'évolution des modes de transport et leur impact environnemental.
    Transport routier
    – Le volume du transport routier a augmenté de 20.1% de 1990 à 1998 pour l'ensemble des pays de l'OCDE. Au Canada, par exemple le transport routier représente 9 300 km/véhicules per capita contre à peine 300 km par habitant pour le Mexique, qui a néanmoins connu une croissance de 40% du transit routier pendant cette période.
    – Diesel versus essence: les véhicules fonctionnant au diesel émettent moins de monoxyde de carbone (CO) et d'oxydes de nitrogène (NOX), mais davantage de composés organiques volatiles (VOC) et de particules jugées potentiellement cancérigènes. En outre, le diesel émet des sulphures de dioxyde (SO2), mais aucun plomb.


    Transport aérien
    Selon une étude du PNR (Programme national de recherche, Suisse), 13% des émissions de C02 sont imputables au trafic aérien. Les résultats de l'étude démontrent que les Suisses parcourent 135 milliards de kilomètres-passagers aériens par année. La pollution engendrée représente près d'une tonne de C02 par année par habitant. L'organisme estime que le trafic aérien devrait représenter 40% des déplacements des Suisses d'ici 2020. Sans de nouvelles mesures pour limiter la pollution provoquées par ce mode de transport, le traffic aérien pourrait être imputable à hauteur de 33% pour la pollution atmosphèrique globale d'ici 2020.
    La comparaison entre le transport par rail et par voie aérienne est éloquente: faire transiter un passager depuis la Suisse (point de départ non précisé dans l'étude) jusqu'à Milan nécessite 9 litres d'énergie (en diesel) par train contre 26 en avion; les émissions de C02 se chiffrent à 10 kg alors que par avion elles grimpent jusqu'à 68 kg. L'étude révèle en outre que plus les trajets sont courts, plus l'avion est polluant puisqu'une forte proportion du carburant est consommé au moment du décollage des appareils.


    Mobilité et loisirs
    – Selon cette étude du PNR (voir ci-dessus), en Suisse, le transport des loisirs représente 60% des kilomètres-passagers parcourus (toutes formes de transport confondues: aérien, routier ou par rail).
    – Les véhicules utilisés surtout pour les loisirs, motoneige, motomarines, VTT, ne consomment que 1% du pétrole aux États-Unis mais sont responsables de 27% de la pollution globale selon l'agence américaine pour la protection de l'environnement (EPA). Une motoneige pollue autant en une journée de 8 heures autant qu'une automobile en un an.
    – Les véhicules à 2 ou 3 roues représentent moins de 3% des véhicules en circulation en Europe et pourtant ils produisent près de 15% des rejets de C02.


    Mobilité et alimentation
    – Le WWF estime que consommer en hiver (dans les pays nordiques) un kilo de haricots frais à pour conséquence de rejeter 2 kilos de C02 pour assurer leur transport. La recommandation du WWF: manger des produits de saison.
    – Une étude effectuée par le Leopold Center démontre que les aliments consommés dans le MidWest américain ont parcouru 1500 km en moyenne. Si l'équivalent de la population de l'Iowa (2, 8 millions d'habitants en 1998) augmentait la proportion d'aliments consommés produits localement de 10%, cette augmentation entraînerait une économie d'énergie de près de 1,5 milliards de litre d'essence (300 000 gallons).
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Bernard Lebleu
    Mots-clés
    Transport, transport routier, automobile, transport aérien, loisir, alimentation
    Documents associés
    Bernard Lebleu
    "Transit oriented development", mobilité durable, urbanisme
    Bernard Lebleu
    Automobile, développement durable, transport, énergie, hydrogène

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.