• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Johann Winckelmann

    De la nécessité d'innover en peinture

    Johann Winckelmann
    Extrait des Réflexions sur l'imitation des artistes grecs en sculpture et en peinture, publié en 1755.
    Parmi nous, il est vrai, un artiste dont les idées sont bornées par les productions de ces prédécesseurs ou de ses contemporains, doit se trouver tout à coup dans un désert stérile. La peinture moderne fournit peu de ces images et de ces figures artificielles qui représentent des qualités morales, telles que l’humanité, le courage, la mollesse, le patriotisme, etc. La langue de ces peuples sauvages qui n’ont que très peu d’idées abstraites, et aucun terme pour exprimer la reconnaissance, la durée, l’espace, etc. n’est pas plus stérile à cet égard que la langue allégorique des peintres modernes. Un peintre qui regarde au-delà de sa palette, et qui veut franchir les limites du cercle étroit où son art est circonscrit aujourd’hui, doit naturellement désirer un répertoire où il puisse trouver des images sensibles, qui représentent avec fidélité et précision les qualités et les objets que la vue ne peut saisir. Il n’a paru jusqu’ici aucune collection complète de ce genre: les efforts qu’on a faits pour former une semblable collection, sont en petit nombre, et n’ont pas été fort heureux. Les artistes savent assez quel secours on peut attendre de l’Iconologie de César Ripa, et des Monuments des nations anciennes par Romain de Hoogh.

    C’est sans doute cette stérilité qui a engagé les plus habiles artistes peintres à employer sur des sujets communs tout le feu de leur génie, et toute la puissance de leur art. Annibal Carrache, au lieu de représenter dans la galerie du palais Farnèse les grandes victoires des héros de cette illustre maison, par des symboles allégoriques, s’est borné à tirer de la mythologie des sujets rebattus, sur lesquels il a épuisé toutes les ressources de son talent.

    La galerie royale de peinture qui est à Dresde renferme une des plus belles collections qu’il y ait en Europe: on y a recueilli une suite des meilleurs tableaux des plus grands maîtres, choisis avec le goût le plus exquis et le plus sévère ; cependant combien peu y voit-on de tableaux historiques! Et dans le petit nombre on y trouve bien rarement les embellissements d’une imagination poétique, ou les traits expressifs d’une représentation historique.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Johann Winckelmann
    Mots-clés
    Peinture, allégorie, abstraction
    Documents associés
    Mme de Staël
    Johann Winckelmann, Gotthold Ephraim Lessing, critique, Allemagne, poésie, littérature, beaux-arts, antiquité
    Adolphe Bossert
    antiquité, Grèce ancienne, histoire de l'art, art, beauté
    Johann Wolfgang von Goethe
    art, influence culturelle
    Le Magasin pittoresque
    critique, critique d'art, antiquité, anciens, Grèce ancienne
    Johann Winckelmann
    Art, sculpture, imitation, Praxitèle
    Johann Winckelmann
    Art grec, sculpture grecque, classicisme, Phidias, Le Bernin

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.