• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Handicap

    Rue St-Thomas

    Jean-Pierre Bouchard
    Dans les coulisses du Séminaire Philia organisé par L'Agora et la Fondation tenu les 13-14 mai.

    Rue St-Thomas

    Partons, la mer est belle… Cet air que nous chantait mes parents lors de nos balades dominicales en famille est remonté à ma mémoire en quittant le Foyer St-Antoine de Longueuil, ce 14 mai 2000, dimanche de la Fête des Mères.

    Le dernier Séminaire Philia organisé par L’Agora et la Fondation O’Connell avait toutes les couleurs voulues pour nous faire oublier que le soleil brillait par son absence. Dans un ordre du jour aussi strict que celui d’une fête de famille perturbé par quelques enfants turbulents qui empêchent les plus grands de parler sérieusement, la vie reprenait ses droits d’expression. Sans jamais lever la voix d’un seul ton, comme si elle avait prévu le coup, Hélène Laberge qui avait assumé toute l’organisation de cette rencontre de deux jours a réussi à fournir à ses invités toutes les conditions nécessaires à des échanges à la fois féconds et stimulants: un foyer aux allures ancestrales, des nourritures terrestres et spirituelles abondantes, des moyens de transport adaptés pour ceux, qui venus en avion ou en fauteuil motorisé de Vancouver, de Montréal, de France ou de Belgique ou de St-Hubert devaient se retrouver, samedi soir autour des tables de l’Auberge Handfield, à St-Marc-sur-Richelieu.


    Partons la mer est belle!

    Pendant que je navigue sur la grande toile, je sais maintenant que Sam et René rêvent de prendre bientôt le large, en solo, sur leur voilier adapté. Pour eux, mordre la vie à pleine dent n’est pas qu’une image. Souquer en inspirant, border en expirant; et mordre le manchon caoutchouté pour actionner le gouvernail sont devenus leur façon d’avoir le pied marin depuis qu’un accident de ski alpin les a dépossédés tous deux de l’usage de leurs quatre membres. Qui aurait cru que leurs handicaps étaient solubles dans l’eau et que pour eux, la vie, loin de n’être qu’une suite d’exercices thérapeutiques, devenait la première, sinon la seule vraie thérapie? Distinguer l’essentiel de l’accessoire.

    Je sais aussi de Robert que même la pensée obsédante de la mort annoncée aux premières années de la vie de son fils, avec laquelle il a dû apprendre à vivre durant treize ans, le nourrit toujours d’un ardent goût de vivre qu’il cherche communiquer. Renouer avec la vie et sa joie en accueillant la mort d’un petit Alexandre qui, sans jamais devenir grand, a pourtant bouleversé l’histoire de quelques vivants.

    Au fond de la Mer de Champlain, juste au pied du Pont Jacques-Cartier, sur un navire nommé Philia, ces jour-là, un curieux équipage riait encore de leur naufrage qui les réunissait pour une heureuse escale. Après un dernier verre aux tables de l’Incrédule de la rue St-Thomas, tous ont plié bagage vers d’autres horizons. Mais ils se reverront.

    Partons la mer est belle! Partons à l’aventure sur une mer aussi belle qu’inégale de formes et de couleurs.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.