• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Fromage

    La question du fromage

    Raoul Ponchon
    Le meilleur fromage est toujours celui de son rivage, mais au-dessus de tous les paysages trône le Roquefort.
    À mon ami Archibold-Aspol.

    Aujourd'hui, mon jour de ramage,
    J'ai décidé de m'employer
    À rimer d'un certain fromage
    Qu'un ami vient de m'envoyer
    Du fond perdu de sa province
    Il n'est pour moi sujet si mince
    0ù je n'ai matière à hâbler.
    J'en rimerai donc, et j'ajoute
    Que si ce sujet vous dégoûte
    Vous n'aurez qu'à vous en aller.

    On va me dire que ça pue,
    Le fromage! Allons donc! Vraiment?...
    Tout ça dépend du point de vue,
    De l'occasion... du moment...
    Accourez ça, la coterie...
    Diable! on vous sent déjà d'ici. -
    Trop tôt, Livarot... sale bête...
    Mais, voici la Flore complète,
    Si j'en crois mon flair d'artilleur.
    Ne bougez plus, que l'on vous goûte.
    Allons, experts, on vous écoute
    Découvrons quel est le meilleur.

    Oui, mais voilà: chacun en pince
    Pour le fromage familier
    Qui se fabrique en sa province
    Et qu'il prise sur un millier.
    Ainsi l'habitant de la Brie
    Traitera de saloperie
    N'importe lequel vous nommiez,
    Jurant sur les saintes images
    Que sur tous les meilleurs fromages
    Prévaut celui de Coulommiers.

    Le gars normand triomphe avecque
    Le Camembert, le Port-Salut,
    Le Livarot, le Pont-L'Évêque;
    L'Auvergnat jamais ne voulut
    - Tel est son têtu caractère -
    Démordre de son Saint-Nectaire
    De sa Fourme et de son Cantal.
    Le Flamand prend de son Maroilles
    À témoin le ciel, les étoiles
    Qu'il fleure l'ambre et le santal.

    Le Dauphinois dit: Sassenage.
    Le Poitou répond Chabichou.
    Allez lui nier son fromage
    Il vous traitera d'abouchou.
    Le Lorrain ne voit sur sa table
    Qu'un Geromé de présentable;
    Pour un Picard, son Manicamp,
    Près duquel tout est faribole,
    Va défiant toute hyperbole
    Surtout quand... il fiche le camp.

    Le Parmesan, en Italie,
    Si j'en crois Émile Zola,
    Est inattaquable et ne plie
    Que devant le Gorgonzola.
    La Suisse se montre assez fière
    De son grand pleurard de gruyère;
    Le Stilton avec le Chester
    Sont les deux craks de l'Angleterre...
    L'Alsace ne fait pas mystère
    De son Limbourg, de son Munster.

    On voit qu'il y a ballottage.
    Et j'en passe, bien entendu.
    Mais n'insistons pas davantage
    À quoi bon? C'est du temps perdu...
    Les dénombrer, quelle chimère!
    Quand j'aurais la lyre d'Homère
    Je n'en verrais jamais la fin;
    Disons que le meilleur fromage,
    Tout en rendant à tous hommage,
    C'est celui qu'on a sur son pain.

    Là, précisément, sur ma table
    J'en tiens un que je prise fort,
    Prodigieux, indiscutable
    Qui n'est rien moins qu'un Roquefort.
    Non pas ce fumier vague et blême
    Dont la chimie est un problème
    Qu'on vend à Paris sous ce nom
    Chez nos glaireux marchands de soupe,
    Qui marche tout seul et vous coupe
    La gueule à quinze pas... oh! non.

    C'est un fromage d'origine
    J'ai ses papiers le constatant.
    Que de Roqueforts, j'imagine,
    Ne pourraient pas en dire autant?
    Ah! que le bougre est brave et digne!
    C'est un lys magnifique, un cygne!
    Et juste à ce point tel qu'il faut ;
    Sa pâte est onctueuse et monde.
    Il n'a pas son pareil au monde,
    J'en jurerais sur l'échafaud.

    Ô Aspol! puissant archimage
    De qui je tiens et sans octroi
    Cet honnête homme de fromage,
    Comment m'acquitter envers toi?
    Ce n'est pas ces méchantes rimes
    Contre lesquelles je m'escrime
    Moi, pauvre gazetier d'un jour,
    Qui m'ôteront de cette angoisse
    Car c'est te rendre pain pour fouace
    Que te donner mes vers - en pour...
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Raoul Ponchon
    Mots-clés
    Régionalisme
    Extrait
    «Disons que le meilleur fromage, Tout en rendant à tous hommage, C'est celui qu'on a sur son pain. Là, précisément, sur ma table J'en tiens un que je prise fort, Prodigieux, indiscutable Qui n'est rien moins qu'un Roquefort.»

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.