• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Dossier: Euro

    La possibilité d'un dollar unique pour l'Amérique

    Robert Russo
    La monnaie commune entre le Canada est les États-Unis devient une éventualité probable.
    Une période de croissance solide pour l'euro, la nouvelle monnaie commune en usage dans onze des 15 pays de l'Union européenne, pourrait faire pression sur le Canada et les États-Unis afin qu'ils considèrent la possibilité d'un dollar unique, a déclaré hier l'ambassadeur canadien à Washington, Raymond Chrétien. «Si l'euro connaît du succès, il faudra y songer», a indiqué le diplomate, lors d'une rencontre avec les journalistes.

    Raymond Chrétien a toutefois fait preuve de circonspection: l'éventuel avènement d'une monnaie unique ne se concrétiserait pas avant de nombreuses années et faire une telle proposition serait un véritable risque politique. «Des élections sont menées, gagnées et perdues avec de telles questions (...) Mais il n'y a pas de doute, si le modèle européen est couronné de succès, nos successeurs devront réagir.»

    Même une étude sur la possibilité d'une monnaie commune entre le Canada et les États-Unis risquerait de soulever la controverse. Un dollar unique signifierait en effet la disparition de la souveraineté monétaire des deux pays et peut-être même celle du Mexique. Une monnaie commune se traduirait également par une perte de contrôle sur les politiques budgétaires des deux voisins.
    Cependant, des partisans de cette thèse, comme le professeur d'économie Richard Harris, de l'université Simon Fraser, en Colombie-Britannique, affirment qu'une union monétaire s'inscrirait dans le cadre de l'évolution de l'accord de libre-échange nord-américain.

    «Si vous jetez un coup d'oeil aux structures commerciales canadiennes, notre pays et les États-Unis sont en fait plus intégrés que n'importe quelle paire de pays membres de l'Union européenne», déclarait le professeur Harris en début de semaine.
    L'euro a été adopté afin d'accroître l'efficacité et la productivité des onze pays de l'UE qui l'ont inauguré le 4 janvier dernier 98.
    Certains banquiers ont prévu qu'un éventuel succès de l'euro pourrait forcer le Canada et les États-Unis à développer une politique monétaire commune au cours des cinq prochaines années, afin de faire face à la concurrence des économies européennes revigorées par la nouvelle monnaie.

    L'ambassadeur du Canada estime cependant que ces prévisions sont trop optimistes. Les deux pays ont d'excellentes relations, allègue-t-il, mais de grandes différences les séparent sur le plan des politiques économiques et sociales.

    À preuve, Raymond Chrétien soutient que l'épineuse question culturelle provoquera des frictions considérables entre le Canada et les États-Unis au cours des prochains mois.

    Ottawa prépare en effet un projet de loi qui protégera les magazines canadiens et autres industries culturelles de la domination américaine, laquelle avait déjà prévu des représailles si le Canada allait de l'avant avec sa loi protectionniste. «La pression est brutale et directe», a indiqué l'ambassadeur.

    La représentante américaine au Commerce, Charlene Barshefsky, n'a pas encore révélé quelles industries canadiennes seraient la cible de ces représailles, mais elle a affirmé que celles-ci seraient privées du nombre exact de dollars perdus par les entreprises américaines en vertu de la nouvelle loi.

    Source

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.