• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Dossier: Enfant

    La confiance de l'enfant

    Gaétan Soucy
    Descartes a cette pensée profonde, que nous gagnerions tous à méditer davantage, à savoir que tout le malheur des hommes vient de ce qu’ils ont d’abord été enfants. Idée assez brutale pour la sensiblerie contemporaine à l’égard de l’enfance. Entendons-nous bien. L’enfance est le moment de la vie où on apprend à se tromper. L’esprit apprend tout ce qui peut être faux avant même d’être en mesure encore de bien discerner. Demeure à jamais en nous un enfant qui est une mine inépuisable de fausses conceptions sur la vie, et de fausses conceptions dangereuses. Rien n’est plus beau à cet égard, plus émouvant, plus déchirant, que la confiance dont est capable un enfant. À partir de quand, de quel tardif moment de notre développement, commençons-nous à peine à cultiver la saine attitude de se méfier ? Et combien de fois, malgré toutes les leçons de l’existence, nous trouvons-nous encore dans la position de devoir maudire notre naïveté, c’est-à-dire notre infernale disposition à la confiance ?…

    Mais on pourrait soutenir le contraire, peut-être doit-on même soutenir le contraire: la part divine de l’homme tiendrait alors justement en cette faculté de persévérer, envers et contre tant de leçons, à faire confiance. Quoi qu’il en soit, dans le cosmos tout entier, rien ne m’apparaît plus digne d’exister, et à la fois plus menacé, qu’une fillette qui danse à la corde en fredonnant sa comptine. La valeur ontologique d’un tel être, si j’ose dire, est proprement insigne. Et la totalité cosmique, chaque pulsation de chaque atome de chaque étoile, concourt à l’acheminer vers sa mort. Songer à tout ce qui pourrait dans l’instant même lui arriver, donne le vertige, qui est la plus pénible des sensations humainement disponibles (avec la pitié). Combien existe-t-il de trillions de milliards de galaxies ? Nulle chose pourtant qui soit plus bouleversante dans cet univers qu’une petite fille.

    Source

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.