• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Bonheur

    Le bonheur asymptotique

    Henri-Paul Vincent
    Depuis le début de la modernité, on associe rarement la mathématique à la morale, chose qui allait de soi pour les pythagoriciens et bien d'autres Grecs anciens. Qui songerait par exemple à expliquer le tort irréversible fait à la planète par une démesure consistant à réduire l'infini absolu, acte pur, qui est d'un autre ordre, à l'infini mathématique? La façon dont peuples et individus cherche l'absolu au niveau des moyens et des conditions évoque pourtant de manière impérieuse l'asymptote, elle-même image de l'infini mathétique. Or de toute évidence c'est à l'infini absolu que ces mêmes hommes aspirent. Dans un article intitulé Le bonheur asymptotique, Henri-Paul Vincent a bien posé ce problème. «En quoi diffère essentiellement l'infini du philosophe de celui du mathématicien? À eux s'applique la distinction aristotélicienne de l'acte et de la puissance. L'infini mathématique faisant appel à la notion de limite est un infini en puissance: la suite des nombres entier est infinie, qu'est-ce à dire? Si grand qu'on imagine un entier N il en existe toujours un plus grand N + 1. L'infini mathématique est essentiellement perfectible parce qu'il est potentiel, alors que l'infini du philosophe est acte pur et donc non perfectible. Comme le disent les scolastiques, l'infini mathématique est un être de raison, il n'a d'existence que dans l'esprit et, s'il prétend se substituer à l'infini absolu, c'est purement et simplement de la fausse représentation.[...] A vouloir faire de l'infini mathématique un infini absolu, l'homme se condamne à un bonheur asymptotique dont la possession est irréalisable: il n'y a pas pour lui d'espoir pour cette plénitude à laquelle il aspire foncièrement. Et son sort n'est guère plus enviable que celui de Sisyphe dont Camus dit qu'il faut le croire heureux (et pour quelle raison?)»
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Henri-Paul Vincent
    Ingénieur, diplômé de l'École Polytechnique de Paris, professeur de chimie au Collège Ahuntsic.
    Mots-clés
    Croissance, bonheur, infini, absolu
    Extrait
    «L'infini mathématique est essentiellement perfectible parce qu'il est potentiel, alors que l'infini du philosophe est acte pur et donc non perfectible. Comme le disent les scolastiques, l'infini mathématique est un être de raison, il n'a d'existence que dans l'esprit et, s'il prétend se substituer à l'infini absolu, c'est purement et simplement de la fausse représentation.[...] A vouloir faire de l'infini mathématique un infini absolu, l'homme se condamne à un bonheur asymptotique dont la possession est irréalisable [...]»
    Documents associés
    Guy de Maupassant
    Épictète
    La volonté
    Evelyne Rogue
    sens (philos.), quête, Kant, philosophie pratique, imagination
    Paul Verlaine
    Thomas De Koninck
    Henri de Régnier
    vie, simplicité, émerveillement, beauté, nature
    Henri Le Brun
    Bonheur, envie, le poids du malheur face à celui du bonheur
    Franz Kafka
    Inachèvement, détachement
    John Stuart Mill
    Jacques Dufresne
    Béatitude, joie, solitude

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.