• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Bibliothèque

    La bibliothèque d'Alexandrie

    Marc Sauvalle
    Une bibliothèque inspirée et non un simple dépôt de livre.
    «L'ancêtre de nos bibliothèques publiques
    Alexandrie était célèbre dans l'Antiquité pour son phare, construit sur l'île à laquelle il a donné son nom: Pharos. Ce phare servait à guider les marins qui se dirigeaient vers la ville construite par Alexandre le Grand. Alexandrie possédait aussi un second "phare". Celui-ci guidait vers la ville égyptienne savants et philosophes de l'époque. Il s'agit du "Museion" d'Alexandrie, le temple des Muses.

    Le Museion nous a laissé le mot "musée". Mais il était plus qu'un musée au sens où on l'entend généralement. En plus d'être le lieu d'exposition de divers objets, le Museion comprenait une université dont la bibliothèque constituait le joyau.

    C'est Alexandre qui fut le fondateur du Museion bâti sous les règnes de Ptolémée II Philadelphie. On prétend que l'idée lui vint de son maître Aristote. Le concept de musée tel que nous le connaissons n'existait pas à l'époque. Ce qui s'en rapprochait le plus étaient ces ramassis d'objets hétéroclites accumulés par certains souverains lors de campagnes militaires et offerts à l'admiration de la populace. Pour la première fois, le Museion présentait des collections d'objets classés et exposés avec un minimum d'ordre et de logique.

    Alexandre avait voulu qu'il en soit ainsi. Le musée devait être plus qu'un étalage de pièces disparates. Il ne pouvait également être dissocié de l'université. Il devait non seulement ravir l'oeil mais aussi satisfaire l'esprit. Le conquérant macédonien avait une conception du musée qu'on pourrait presque qualifier d'"organique". Le Museion était un organisme vivant, Ce concept a été retenu de nos jours dans l'aménagement du Biodôme de Montréal. Le Biodôme n'est pas qu'un jardin zoologique. L'aspect scientifique y est au moins aussi important que l'aspect spectaculaire.

    La première bibliothèque publique

    Ce qui distingue la bibliothèque d'Alexandrie et ce qui fit sa renommée est le fait qu'elle fut la première bibliothèque publique au monde. Certains pharaons possédaient de vastes collections de textes législatifs, juridiques ci religieux. Il existait également à l'époque des bibliothèques réservées à certains groupes, comme celle de l'école péripatéticienne d'Aristote.

    Mais c'est grâce à la bibliothèque d'Alexandrie que le commun des mortels pouvait avoir accès aux manuscrits des grands noms de l'époque: Archimède, Aristote, Démocrite, Diogène, Epicure, Euclide, Galien, Héraclite, Hipparque, Hippocrate, Platon, Pythagore, etc. Et à l'instar de la bibliothèque d'Aristote, celle de la cité égyptienne possédait un catalogue pour faciliter la recherche. On estime que la bibliothèque renfermait de 500 000 à 700 000 "volumes" (volumina, rouleau de papyrus), ce qui correspondait à 30 000 à 50 000 titres.

    La bibliothèque fut malheureusement détruite par le feu en l'an 47 avant notre ère.

    Vous voulez voir une jolie bibliothèque publique? Visitez celle de la municipalité de Saint-Louis-de-Terrebonne au nord de Montréal. Elle a été aménagée dans un vieux moulin à eau. De l'intérieur, on peut voir l'eau courir en cascades sous les fondations pour se jeter dans la rivière des Mille-Iles. Assoyez-vous près d'une fenêtre donnant sur le plan d'eau, et regardez barboter les canards durant la belle saison et patiner les enfants en hiver. Le détour en vaut la peine.»
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Marc Sauvalle
    Extrait
    «C'est Alexandre qui fut le fondateur du Museion bâti sous les règnes de Ptolémée II Philadelphie. On prétend que l'idée lui vint de son maître Aristote.»
    Documents associés
    Commission des finances de l'Assemblée nationale française
    culture, livre, information, informatisation
    Alexandre Mavroudis
    livre, chef-d'oeuvre, sélection
    Léon Albessard
    Parapluie, institution municipale, bibliothèque publique
    Marc Umba-di-Mambuku
    Bibliothèque, livre, histoire du Canada, Nouvelle-France, Jésuites, humanisme
    Éric Bédard
    Grande bibliothèque, Bibliothèque nationale du Québec, Lise Bissonnette, François-Xavier Garneau, modernité québécoise, Révolution tranquille

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.