• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Aubépine

    L'aubépine et l'étoile

    Édouard Schuré
    Les éphémères fleurs de l'aubépine.
    L'aubépine dit à l'étoile:
    « Bel astre d'or du sombre azur,
    Qui me regarde de la toile
    Du firmament tranquille et pur,

    « Dis, me vois-tu? Je viens d'éclore
    Au bord du verdoyant talus;
    Je suis blanche étoile à l'aurore,
    Et demain je ne serai plus.

    « Tu reluis, reine, en ton cortège;
    Nul n'a jamais compté tes jours;
    Je viens et passe comme neige,
    Mais toi, tu brillera toujours.

    « Que ne suis-je la belle étoile,
    La flamme fière au firmament!
    Que ne puis-je, ardente et sans voile,
    Resplendir éternellement! »

    L'étoile dit à l'aubépine:
    « Ma pauvre fleur, console-toi;
    Fleuris en paix sur ta colline,
    Car le bonheur n'est pas en moi.

    « Vois je me consume en silence,
    Superbe et triste en ma beauté;
    Je cherche d'un regard intense
    Ma soeur depuis l'éternité.

    « Mais toi, tu n'es pas solitaire
    Sur ta verte colline en fleur,
    Et tu prodigues à la terre
    Le parfum qui sort de ton coeur.

    « Ah! que ne suis-je l'églantine
    Qui n'a qu'un printemps pour fleurir,
    Ou que ne suis-je l'aubépine
    Pour pouvoir aimer et mourir! »
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Édouard Schuré
    Historien français (1841-1929). A publié entre autres Histoire du lied, Le Drame musical, Les Grands Initiés.
    Mots-clés
    Étoile, aubépine, églantier, mort, amour, éternité
    Extrait
    «Ah! que ne suis-je l'églantine Qui n'a qu'un printemps pour fleurir, Ou que ne suis-je l'aubépine Pour pouvoir aimer et mourir »

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.