• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Association

    Enquête sur les associations pan-canadiennes

    Yves Mongeau
    Le bilinguisme, ciment de la fragile unité canadienne, est-il possible dans les associations et les corporations nationales?
    «Présentation du dossier

    Dans le débat constitutionnel en cours au Canada, l'attention du public est centrée sur les grandes institutions politiques du pays: le statut des États membres de la fédération; la nature, le rôle et la composition des parlements et des cours de justice; la répartition des pouvoirs et des juridictions entre les États membres, etc. L'importance primordiale de ces questions ne fait pas de doute.

    Pourtant, s'il est vrai que les institutions politiques d'un pays influencent fortement et conditionnent en quelque sorte la vie sociale de ses citoyens, il ne faut pas perdre de vue que ces mêmes institutions reflètent et traduisent la vie réelle des sociétés qu'elles encadrent. Ainsi, dans un pays comme le Canada, les activités des multiples associations nationales non gouvernementales constituent sans doute le meilleur laboratoire social des institutions politiques. Bien qu'ils ne constituent qu'un faible pourcentage de la population du pays, les membres de ces associations appartiennent à la portion la plus active des citoyens. Ces organismes regroupent, par spécialité, toutes les catégories de professionnels, de chercheurs, d'hommes de science, d'éducateurs, d'artistes, de commerçants, d'entrepreneurs et même de travailleurs bénévoles. De plus, on retrouve parmi les membres institutionnels de ces associations à peu près tout ce qui a pignon sur rue dans le pays: des universités aux caisses populaires, en passant par les agences de voyage, les organismes de bienfaisance, les éditeurs de journaux et les chambres de commerce. En somme, une part importante de la vie sociale réelle se déroule dans les innombrables activités de ces regroupements libres d'individus et d'institutions. C'est dans ce contexte que nous avons voulu connaître d'un peu plus près la nature et le mode de fonctionnement des associations pan-canadiennes, principalement en ce qui concerne les relations entre francophones et anglophones.


    La démarche suivie

    À l'aide des divers répertoires d'associations, 194 d'entre elles ont été retenues pour fin d'enquête, le critère de sélection étant l'importance de leur membership. Elles ont été regroupées en six catégories: éducation; sociétés savantes; santé; industrie commerce et finance; associations de travailleurs, relations internationales. Un questionnaire bilingue a été préparé. On y demandait les renseignements suivants: 1) le nom officiel de l'association; 2) ses buts; 3) la date de sa fondation; 4) l'adresse de son siège social; 5) le nombre des membres individuels, institutionnels, francophones et anglophones; 6) la composition du conseil d'administration: le nombre de membres anglophones et francophones et leur mode de nomination; 7) le nombre d'employés réguliers francophones et anglophones, de même que la langue de travail au siège social.

    De la mi-octobre à la mi-décembre 1979, 156 associations ont fourni des réponses aux questions qui leur avaient été soumises, c'est-à-dire 80% des associations sollicitées. Les résultats ont alors été compilés et présentés sous forme de tableaux qu'on trouvera plus bas.1


    Les limites de l'enquête

    L'enquête a été effectuée avec des ressources modestes. Le nombre d'associations pan-canadiennes existantes dépassant sans doute le millier, la première limite de ce travail est de n'être pas exhaustif. Cependant, 138 questionnaires dûment remplis nous paraissent constituer un échantillonnage suffisant pour conférer à cette enquête une crédibilité au moins égale à celle de la plupart des sondages qu'on peut effectuer en pareille matière.

    Par ailleurs, en regard de la distinction entre anglophones et francophones, il faut lire avec réserve les chiffres concernant le membership, la composition des conseils d'administration et le nombre d'employés réguliers. Il paraît évident que plusieurs de ces données pèchent par excès d'optimisme en ce qui concerne l'importance numérique des francophones. Dans le contexte politique actuel, plusieurs dirigeants d'association désirent plaider la cause de la bonne entente entre les deux grandes communautés linguistiques du Canada, surtout lorsque l'enquêteur est québécois et francophone. Dans quelques cas particuliers, nous avons pris la peine de procéder à une vérification serrée des données officielles que nous avaient soumises les dirigeants des associations concernées: les résultats de cette démarche justifient pleinement la réserve que nous émettons. Cependant, comme nous n'avons pas étendu cette démarche de vérification à l'ensemble des organismes analysés, nous n'avons pas modifié les données des tableaux qui fournissent les résultats chiffrés de l'enquête.


    Associations consultées

    1. Agricultural Institute of Canada, Ottawa, Ontario.

    2. Air Industries Association of Canada, Ottawa, Ontario.

    3. Air Transport Association of Canada, Ottawa, Ontario.

    4. AIESEC Canada Inc./Association Internationale des Étudiants en Sciences Économiques et Commerciales, Montréal, Québec.

    5. Assistance Médicale Internationale/ International Medical Assistance, Montréal, Québec.

    6. Association Canadienne d'Éducation/Canadian Education Association, Toronto, Ontario.

    7. Association Canadienne d'Éducation de Langue Française, Sillery, Québec.

    8. Association Canadienne de Développement Industriel/Industrial Developers
    Association of Canada, Ottawa, Ontario.

    9. Association Canadienne de l'Enseignement Coopératif/ Canadian Association for Coopérative Education, London, Ontario.

    10. Association Canadienne de l'Industrie du Médicament, Ottawa, Ontario.

    11. Association Canadienne des Compagnies d'Assurance-Vie, Montréal, Québec.

    12. Association Canadienne des Professeurs d'Immersion/Canadian Association of Immersion Teachers, Ottawa, Ontario,

    13. Association Canadienne des Professeurs d'Un iversités/Canadian Association of University Teachers, Ottawa, Ontario.

    14. Association Canadienne des Techniciens en Radiation Médicale/Canadian Association of Medical Radiation Technologists, Ottawa, Ontario.

    15. Association Canadienne pour la Santé, l'Éducation Physique et la Récréation/ Canadian Association for Health, Physical Education and
    Recreation, Ottawa, Ontario.

    16. Association des Banquiers Canadiens/ Can ad ian Bankers' Association, Montréal, Québec.

    17. Association des Collèges Communautaires du Canada/ Association of Canadian Community Colleges, Willowdale, Ontario.

    18. Association des Éditeurs Canadiens, Montréal, Québec.

    19. Association des Fabricants de Peinture du Canada/Canadian Paint Manufacturers Association, Montréal, Québec.

    20. Association des Hôpitaux du Canada/Canadian Hospital Association, Ottawa, Ontario.

    21. Association des Industries de l'Automobile/Automotive Industries Association of Canada, Ottawa, Ontario.

    22. Association des Ingénieurs Conseils du Canada/Association of Consulting Engineers of Canada, Ottawa, Ontario.

    23. Association des Manufacturiers de la Chaussure du Canada/Shoe Industry Suppliers Association of Canada, Montréal, Québec.

    24. Association des Officiers des Postes du Canada/Association of Postal Officials of Canada, Ottawa, Ontario.

    25. Association des Psychiatres du Canada/Canadian Psychiatrie Association, Ottawa, Ontario.

    26. Association des Sciences Administratives du Canada/ Administrative Sciences Association of Canada, Ste-Foy, Québec.

    27. Association des Scouts du Canada, Montréal, Québec.

    28. Association des Universités et Collèges du Canada/ Association of Universities and Colleges of Canada, Ottawa, Ontario.

    29. Association des Universités partiellement ou entièrement de Langue Française, Montréal, Québec.

    30. Association du Barreau Canadien/Canadian Bar Association, Ottawa, Ontario.

    31. Association for the Gifted in Canada/TAG Canada, Montréal, Québec.

    32. Association Francophone pour l'Avancement des Sciences et des Techniques de la Documentation, Montréal, Québec.

    33. Association of Canadian Distillers/Association Canadienne des Distillateurs, Ottawa, Ontario.

    34. Association of Canadian Medical Colleges/ Association des Facultés de Médecine du Canada, Ottawa, Ontario.

    35. Association of Canadian Universities for Northern Studies, Ottawa, Ontario.

    36. Association of Schools of Optometry of Canada/Association des Écoles d'Optométrie du Canada, Montréal, Québec.

    37. Canada World Youth/Jeunesse Canada Monde, Montréal, Québec.

    38. Canadian Agrieultural Chemicals Association/ Association de l'Industrie Canadienne des Produits Chimiques Agricoles, Ottawa, Ontario.

    39. Canadian Airline Pilots Association, Brampton, Ontario.

    40. Canadian Association for Adult Education, Toronto, Ontario.

    41. Canadian Association for Children with Learning Disabilities, Ottawa, Ontario.

    42. Canadian Association for Commonwealth Language and Literature Studies, Montréal, Québec.

    43. Canadian Association for the Mentally Retarded/ Association Canadienne pour les Déficients Mentaux, Downsview, Ontario.

    44. Canadian Association in Support of the Native Peoples/ Association Canadienne d'Appui aux Populations Autochtones, Toronto, Ontario.

    45. Canadian Association of Aerial Surveyors, Ottawa, Ontario.

    46. Canadian Association of Chiefs of Police, Ottawa, Ontario.

    47. Canadian Association of Equipment Distributors, Ottawa, Ontario.

    48. Canadian Association of Foundations of Education, London, Ontario.

    49. Canadian Association of Independant School, Montréal, Québec.

    50. Canadian Association of Master and Chief Engineers, Ottawa, Ontario.

    51. Canadian Association of Optometrist/ Association Canadienne des Optométristes, Ottawa, Ontario.

    52. Canadian Association of Physicists/ Association Canadienne des Physiciens, Ottawa, Ontario.

    53. Canadian Association of Principals, Toronto, Ontario.

    54. Canadian Association of Social Workers, Ottawa, Ontario.

    55. Canadian Association of Schools of Social Work, Ottawa, Ontario.
    56. Canadian Association of University Business Off icers/ Association Canadienne du Personnel Administratif Universitaire, Ottawa, Ontario.

    57. Canadian Association of University Development Officers/ Association Canadienne des Directeurs des Services d'Expansion des Universités, Hamilton, Ontario.

    58. Canadian Bureau for International Education/Bureau Canadien de l'Éducation Internationale, Ottawa, Ontario.

    59. Canadian Cancer Society/Société Canadienne du Cancer, Toronto, Ontario.

    60. Canadian Cardiovascular Society/Société Canadienne de Cardiologie, Montréal, Québec.

    61. Canadian Construction Association/ Association Canadienne de la Construction, Ottawa, Ontario.

    62. Canadian Couneil for Theory of Machines and Mechanisms, Montréal, Québec.

    63. Canadian Couneil of Professional Engineers/ Conseil Canadien des Ingénieurs, Ottawa, Ontario.

    64. Canadian Couneil on Animal Care/Conseil Canadien de Protection des Animaux, Ottawa, Ontario.

    65. Canadian Crossroads International, London, Ontario.

    66. Canadian Electrical Association, Montréal, Québec.

    67. Canadian Export Association, Ottawa, Ontario.

    68. Canadian Film Institute/ Institut Canadien du Film, Ottawa, Ontario.

    69. Canadian Forestry Association, Ottawa, Ontario.

    70. Canadian Foundation for Economie Education/ Fondation Canadienne
    d'Éducation Économique, Toronto, Ontario.

    71. Canadian Freight Association, Montréal, Québec.

    72. Canadian Health Libraries Association/Association des Bibliothèques de'la Santé du Canada, Montréal, Québec.

    73. Canadian Home Manufacturers Association, Ottawa, Ontario.

    74. Canadian Home & School & Parent-teacher Federation, Toronto, Ontario.

    75. Canadian Importers Association, Toronto, Ontario.

    76. Canadian Institute of Forestry, Ste-Anne-de-Bellevue, Québec.

    77. Canadian Library Association, Ottawa, Ontario.

    78. Canadian Lung Association/ Association Pulmonaire du Canada, Ottawa, Ontario.

    79. Canadian Medical Association/ Association Médicale Canadienne, Ottawa, Ontario.

    80. Canadian Mental Health Association/Association Canadienne pour la Santé Mentale, Toronto, Ontario.

    81. Canadian Nurses Association/ Association des infirmières et infirmiers du Canada, Ottawa, Ontario.

    82. Canadian Organisation for the simplification of Trade procedures, Ottawa, Ontario.

    83. Canadian ORT Organization/Organisation, Reconstruction, Travail, Montréal, Québec.

    84. Canadian Paraplegie Association, Toronto, Ontario.

    85. Canadian Pharmaceutical Association, Toronto, Ontario.

    86. Canadian Philosophical Association/ Association Canadienne de Philosophie, Ottawa, Ontario.

    87. Canadian Physiotherapy Association, Toronto, Ontario.

    88. Canadian Psychological Association/Association Canadienne de Psychologie, Ottawa, Ontario.

    89. Canadian Publie Health Association/Association Canadienne d'Hygiène Publique, Ottawa, Ontario.

    90. Canadian Railway Labour Association, Ottawa, Ontario.

    91. Canadian Roofing Contractors'Association/Association Canadienne des Entrepreneurs en Couverture, Ottawa, Ontario.

    92. Canadian Save the Children Fund/Association Canadienne d'Aide à l'Enfance, Toronto, Ontario.

    93. Canadian Silks & Synthetie Textiles Association/Association Canadienne de la Soie et des Textiles Synthétiques, Montréal, Québec.

    94. Canadian Society for Clinical Investigation/ Société Canadienne de Recherches Cliniques, Montréal, Québec.

    95. Canadian Society for the Study of Religion/Société Canadienne pour l'Étude de la Religion, Ottawa, Ontario.

    96. Canadian Society of Clinical Chimists/Société Canadienne des Clinico-Chimistes, Ottawa, Ontario.

    97. Canadian Textile Importers Association, Montréal, Québec.

    98. Canadian University Service Overseas, Ottawa, Ontario.

    99. Canadian Wholesale Drug Association/ Association des Grossistes en Médicaments du Canada, Westmount, Québec.

    100. Care Canada/Care Canada, Ottawa, Ontario.

    101. Carrefour Canadien International, Montréal, Québec.

    102. Centre Monchanin/Monchanin Center, Montréal, Québec.

    103. Chambre de Commerce du Canada/Canadian Chamber of Commerce, Montréal, Québec.

    104. Christian Church in Canada, Guelph, Ontario.

    105. Christian Mouvement for Peace/Mouvement Chrétien pour la Paix, Toronto, Ontario.

    106. Commission Canadienne pour l'Unesco/ Canadian Commission for Unesco, Ottawa, Ontario.

    107. Composers, Authors & Publishers Association of Canada Ltd/Association des Compositeurs, Auteurs et Éditeurs du Canada, Toronto, Ontario.

    108. Conférence Religieuse Canadienne/ Canadian Religious Conference, Ottawa, Ontario.

    109. Congrès du Travail du Canada/Canadian Labour Congress, Ottawa, Ontario.

    110. Conseil Canadien de l'Enfance et de la Jeunesse/ Canadian Couneil on Children and Youth, Ottawa, Ontario.

    111. Conseil Canadien des Arts Populaires/ Canadian Folks Arts Council, Montréal, Québec.

    112. Conseil Canadien pour la Coopération Internationale/ Canadian Council for International Cooperation, Ottawa, Ontario.

    113. Conseil des Salaisons du Canada, Greenfield Park, Québec.

    114. Conseil pour l'Unité Canadienne/ Couneil for Canadian Unity, Montréal, Québec.

    115. Consumer's Association of Canada, Ottawa, Ontario.

    116. Cooperative Union of Canada, Ottawa, Ontario.

    117. Cross-Cultural Communications Center/Centre de Communication Interculturelle, Toronto, Ontario.

    118. Development Education Center, Toronto, Ontario.

    119. Entomological Society of Canada, Ottawa, Ontario.

    120. Entraide Universitaire Mondiale du Canada/World University Service of Canada, Ottawa, Ontario.

    121. Fédération Canadienne des Enseignants/ Canadian Teachers Federation, Ottawa, Ontario.

    122. Fédération pour le Planning des Naissances du Canada/Planned Parenthood Federation of Canada, Ottawa, Ontario.

    123. Fondation Canadienne des Maladies du Rein/Kidney Foundation of Canada, Montréal, Québec.

    124. Fondation d'Études du Canada/Canada Studies Foundation, Toronto, Ontario.

    125. Geological Association of Canada, Waterloo, Ontario.

    126. Girl Guides of Canada/Guides du Canada, Toronto, Ontario.

    127. Guides Catholiques du Canada, Montréal, Québec.

    128. Institut Canadien d'Éducation des Adultes, Montréal, Québec.

    129. Institut Canadien de Plomberie et Chauffage/Canadian Institute o Plumbing & Heating, Montréal, Québec.

    130. Institut Canadien des Actuaires/ Canadian Institute of Actuaries, Otta wa, Ontario.

    131. Institut Canadien des Mines et de la Métal lurgie/Canadian Institute o Mining & Metallurgy, Montréal, Québec.

    132. Institut Canadien des Textiles, Montréal, Québec.

    133. Institut Canadien des Valeurs Mobilières, Montréal, Québec.

    134. Institut Canadien du Cuir et de la Chaussure/Footwear and Leathe Institute of Canada, St-Laurent, Québec.

    135. International Association of Machinists and Aerospace Workers/Association Internationale des Machinistes et des Travailleurs de l'Aéronautique, Ottawa, Ontario.

    136. Jeunesses Musicales du Canada/Jeunesses Musicales of Canada, Montréal, Québec.

    137. Match Centre International/ Match International Center, Ottawa, Ontario.

    138. Multiple Sclerosis Society of Canada, Toronto, Ontario.

    139. Muscular Dystrophy of Canada, Toronto, Ontario.

    140. National Secretaries Association, Toronto, Ontario.

    141. Organisation Catholique Canadienne pour le Développement et la Paix/ Canadian Catholie Organization for Development & Peace, Montréal, Québec.

    142. Overseas Book Center/Centre du Livre pour Outremer, Ottawa, Ontario.

    143. Oxfam Canada/Oxfam Canada, Ottawa, Ontario.

    144. Oxfam Québec/Oxfam Québec, Montréal, Québec.

    145. Pharmacological Society of Canada/Société Pharmacologique du Canada, Vancouver, Colombie-Britanni que.

    146. Plan de Parrainage du Canada/Foster Parents Plan of Canada, Toronto, Ontario.

    147. Secours aux Lépreux (Canada)/Leprosy Relief Canada, Montréal, Québec.

    148. Service Universitaire Canadien Outremer, Montréal, Québec.

    149. Shipping Federation of Canada/ Fédération Maritime du Canada, Montréal, Québec.

    150. Société Canadienne d'Éducation Comparée et Internationale, Montréal, Québec.

    151. Société Canadienne de Géotechnique ou Institut Canadien des Ingénieurs/Canadian Geotechnical Society or Engineering Institute of Canada, Montréal, Québec.

    152. Société Canadienne de Protection des Animaux, Montréal, Québec.

    153. Société de Recherche sur le Cancer/Cancer Research Society Inc., Montréal, Québec.

    154. Société Canadienne pour la Préventiondu Crime/ Can adian Association for the Prevention of Crime, Ottawa, Ontario.

    155. Unitarian Service Committee of Canada/Comité de Service Unitaire du Canada, Ottawa, Ontario.

    156. United Nations Association in Canada/ Association Canadienne pour les Nations Unies, Ottawa, Ontario.


    RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE

    L'éducation (tableau I)

    Nous avons obtenu des réponses de la part de 27 associations pan-canadiennes oeuvrant dans le secteur de l'éducation. Le Québec et l'Ontario se partagent les sièges sociaux dans une proportion de 3 contre 1 en faveur de l'Ontario.

    TABLEAU I

    Secteur d'activité: Éducation.
    NOMBRE D'ASSOCIATIONS 27

    SIÈGEQuébec 7
    SOCIALOntario 20
    Autres 0
    MEMBRES% francophone 16%
    INDIVIDUELS% anglophone 84%
    MEMBRES% francophone 21%
    INSTITUTIONNELS% anglophone 79%
    CONSEIL% francophone 21%
    D'ADMINISTRATION% anglophone 79%
    EMPLOYÉS% francophone 33%
    % anglophone 67%
    LANGUEAnglais 23
    DEFrançais 2
    TRAVAILAnglais et français 2

    Le membership de ces associations montre qu'elles comptent 16% de membres individuels francophones et 21% de membres institutionnels francophones. Il s'agit d'un pourcentage nettement inférieur à celui de la population francophone du Canada. Il en est de même, mais à un degré moindre, du pourcentage de francophones siégeant dans les conseils d'administration. Par ailleurs, le pourcentage des employés francophones s'élève à 33%, ce qui apparaît très élevé lorsqu'on compare ce chiffre avec les données concernant le membership. Finalement, bien que ces associations affirment que le tiers de leurs employés soient des francophones, 85% d'entre elles (23 sur 27) reconnaissent n'utiliser que l'anglais comme langue de travail à leur siège social.


    TABLEAU II

    Secteur d'activité: Sociétés savantes
    NOMBRE D'ASSOCIATIONS 8

    SIÈGEQuébec 3
    SOCIALOntario 5
    Autres 0
    MEMBRES% francophone 15%
    INDIVIDUELS% anglophone 85%
    MEMBRES% francophone nil
    INSTITUTIONNELS% anglophone nil
    CONSEIL% francophone 18%
    D'ADMINISTRATION% anglophone 82%
    EMPLOYÉS% francophone 11%
    % anglophone 89%
    LANGUEAnglais 7
    DEFrançais 0
    TRAVAILAutres 1


    Les sociétés savantes (tableau II)

    Il faut reconnaître que le nombre de sociétés savantes qui ont été consultées est faible en regard du nombre d'associations qui existent effectivement dans ce champ d'activité. Les résultats doivent donc être reçus avec réserves. Cependant, les données relatives au membership individuel et à la composition des conseils d'administration sont identiques, à peu de chose près, à celles fournies par les associations oeuvrant en éducation (voir le tableau 1). La proportion des employés francophones est de 11% du total, ce qui est plus faible que le pourcentage du membership francophone. Aucune de ces 8 associations n'a le français comme langue de travail; une seule utilise les deux langues, bien que trois d'entre elles aient leur siège social au Québec.


    Le secteur de la santé (tableau III)

    On a regroupé ici les associations dont les membres oeuvrent dans les domaines des services sociaux et des services de santé. Les 4/5 des 25 associations consultées ont établi leur siège social en Ontario. En termes de membres individuels aussi bien qu'institutionnels, le membership francophone est inférieur au pourcentage de la population francophone du Canada. Lorsque l'on considère la composition des conseils d'administration, la distorsion est encore plus flagrante: 88% des administrateurs de ces associations sont anglophones contre seulement 12% de francophones. Les employés de ces organismes (nous en avons recensé 282) sont anglophones à 79%, les francophones comptant pour environ 1/5 du total. Quant à la langue de travail, 24 associations sur 25 (96%) n'utilisent que l'anglais. La 25e association affirme travailler dans les deux langues.

    On ne peut s'empêcher d'établir un parallèle entre les données relatives aux associations de santé et de services sociaux et celles concernant les organismes du secteur de l'éducation (cf. tableau 1). Dans les deux cas, il s'agit de champs d'activités sur lesquelles la juridiction des provinces ne fait aucun doute. Dans les deux cas également, le Québec est doté, autant au niveau des individus que des institutions, de ressources nombreuses et variées. On ne peut donc invoquer une quelconque rareté de la clientèle francophone lorsque l'on veut expliquer le faible taux de participation des Canadiens de langue française.


    TABLEAU III

    Secteur d'activité: Santé

    NOMBRE D'ASSOCIATIONS 25

    SIÈGEQuébec 4
    SOCIALOntario 20
    Autres 1
    MEMBRES% francophone 17%
    INDIVIDUELS% anglophone 83%
    MEMBRES% francophone 16%
    INSTITUTIONNELS% anglophone 84%
    CONSEIL% francophone 12%
    D'ADMINISTRATION% anglophone 88%
    EMPLOYÉS% francophone 21%
    % anglophone 79%
    LANGUEAnglais 24
    DEFrançais 0
    TRAVAILAnglais et français 1


    L'industrie, le commerce et la finance (tableau IV)

    Quarante associations d'industriels, de manufacturiers, de commerçants, d'entrepreneurs et de financiers ont répondu à l'enquête. Près de la moitié d'entre elles ont leur siège social au Québec. C'est d'ailleurs le seul secteur d'activité où le Québec et l'Ontario se partagent en parts égales les sièges sociaux des associations pan-canadiennes. Le membership francophone se situe à 17% dans le cas des individus et à 26% dans le cas des institutions. À cause de leur importance en chiffres absolus, il convient de signaler que le membership individuel de ces 40 associations atteint les 70 000 personnes, alors que le mernbership institutionnel est légèrement supérieur à10 000. Ici encore, la proportion de francophones siégeant dans les conseils d'administration est faible puisqu'elle n'atteint que 14% du total. Il en est de même en ce qui concerne les employés: 82% sont anglophones. Ces deux dernières données sont d'autant plus remarquables que 19 de ces associations sur un total de 40 ont leur siège social au Québec: à cause de ce fait, on aurait pu s'attendre à trouver un plus grand nombre de francophones parmi les membres des conseils d'administration et parmi le personnel à l'emploi de ces associations.

    Enfin, dans aucune de ces 40 associations, le français n'est utilisé comme seule langue de travail; 5 d'entre elles disent utiliser et le français et l'anglais, tandis que les 35 autres travaillent en anglais.


    TABLEAU IV

    Secteur d'ativité : Industrie, commerce et finance

    NOMBRE D'ASSOCIATIONS 40


    SIÈGEQuébec 19
    SOCIALOntario 21
    Autres 0
    MEMBRES% francophone 1%
    INDIVIDUELS% anglophone 83%
    MEMBRES% francophone 26%
    INSTITUTIONNELS% anglophone
    CONSEIL% francophone
    D'ADMINISTRATION% anglophone
    EMPLOYÉS% francophone 18%
    % anglophone 82%
    LANGUEAnglais 35
    DEFrançais
    TRAVAILAnglais et français


    Les associations de travailleurs (tableau V)

    Seulement 7 associations syndicales ou para-syndicales pan-canadiennes ont été rejointes. Les résultats de cette portion de l'enquête doivent donc être pris avec beaucoup de réserves. Ce secteur d'activité, en effet, mériterait d'être analysé beaucoup plus en profondeur, ne serait-ce qu'en considération du très large membership qui est le sien (le CTC, à lui seul, compte près de 2,500,000 membres). Ces restrictions étant faites, on peut signaler que 10% des membres individuels et 14% des membres institutionnels sont des francophones; qu'environ 15% des personnes siégeant aux instances décisionnelles et 20% des employés permanents sont des francophones. L'anglais est la seule langue de travail de 6 des 7 sièges sociaux de ces associations, le 7e affirmant utiliser les deux langues.


    TABLEAU V

    Secteur d'activité: Les associations de travailleurs

    NOMBRE D'ASSOCIATIONS 7


    SIÈGEQuébec 0
    SOCIALOntario 7
    Autres 0
    MEMBRES% francophone 10%
    INDIVIDUELS% anglophone 90%
    MEMBRES% francophone 14%
    INSTITUTIONNELS% anglophone 86%
    CONSEIL% francophone 15%
    D'ADMINISTRATION% anglophone 85%
    EMPLOYÉS% francophone 20%
    % anglophone 80%
    LANGUEAnglais 6
    DEFrançais
    TRAVAILAnglais et français 1


    TABLEAU VI

    Secteur d'activité: Les relations internationales

    NOMBRE D'ASSOCIATIONS 31


    SIÈGEQuébec 11
    SOCIALOntario 20
    Autres 0
    MEMBRES% francophone 18%
    INDIVIDUELS% anglophone 82%
    MEMBRES% francophone 10%
    INSTITUTIONNELS% anglophone 90%
    CONSEIL% francophone 26%
    D'ADMINISTRATION% anglophone 74%
    EMPLOYÉS% francophone 33%
    % anglophone 67%
    LANGUEAnglais 18
    DEFrançais 7
    TRAVAILAnglais et français 6


    Les relations internationales (tableau VI)

    Parmi les 31 associations regroupée ici, 11 possèdent leur siège social au Québec et 20 en Ontario. Le pourcentage du membership institutionnel francophone n'est que de 10%, alors qu'il atteint 180% du total pour les membres individuels. Notons que ce dernier pourcentage (celui des membres francophones) est plus élevé que partout ailleurs dans les autres secteurs d'activité. De même, c'est ici qu'on retrouve le plus fort pourcentage de francophones dans les conseils d'administration (26%). Il existe sans doute un lien entre cet état de chose et le fait que plus du tiers de ces associations (13 sur 31) utilisent comme langue de travail ou l'anglais et le français ou le français seulement. Il est intéressant de noter que sur les 7 associations dont le français est la seule langue de travail, 5 sont des organismes qui regroupent des membres exclusivement francophones et qui ont leur contrepartie dans le milieu anglophone. Dans ces 5 cas, il s'agit d'associations qui se sont scindées en deux sous-organismes distincts et pleinement autonomes, l'un francophone, l'autre anglophone.


    Quelques conclusions

    Une première conclusion s'impose à la lecture des résultats de cette enquête: la sous-représentation de la population francophone dans le membership des associations pan-canadiennes est généralisée. Les causes de cette situation sont sans doute nombreuses. Mais il en est une que les données présentées ici illustrent parfaitement bien: les problèmes de communication engendrés par l'unilinguisme anglais dans lequel fonctionnent environ 80% des sièges sociaux de ces associations.

    Une remarque analogue pourrait être faite concernant la faible représentation des francophones dans les conseils d'administration. Même dans les secteurs d'activité où la proportion des Canadiens français occupant des fonctions d'administrateurs atteint les 20% (en éducation par exemple), la langue de travail demeure toujours l'anglais, dans 85% des cas. La seule exception notable se retrouve dans le secteur des relations internationales, où 7 des 31 associations consultées travaillent uniquement en français. Dans 5 de ces 7 cas, cela tient au fait que ce sont des organismes exclusivement francophones, autonomes dans leur administration, mais travaillant en coordination, au niveau national, avec des associations soeurs exclusivement anglophones.

    Y a-t-il eu, comme certains le prétendent, des progrès réels durant les deux dernières décennies, quant à la place et au rôle des francophones dans la vie des associations pan-canadiennes? Il est difficile de répondre à cette question puisqu'on ne dispose pas, pour les années antérieures, de données semblables à celles que nous produisons ici. Même si on admettait a priori qu'il y ait eu des progrès, il faudrait constater qu'ils furent très lents et peu remarquables. Le Canada a connu durant les 20 dernières années une crise constitutionnelle permanente et aiguë. Les appels aux bons sentiments entre anglophones et francophones n'ont pas fait défaut. Pourtant, le portrait actuel des associations pan-canadiennes ne reflète nullement la réalité bi-culturelle et bilingue qui serait celle du Canada. Dans la mesure où ces associations servent de laboratoire social aux institutions politiques canadiennes, il apparaît urgent qu'elles dépassent les recours à la bonne volonté des individus et s'attachent à des modes de rapports entre francophones et définir des nouveaux modes de rapports entre francophones et anglophones. Si elles faillissent à cette tâche, comment peut-on espérer que les grandes institutions politiques du Canada accordent un jour à la communauté francophone la place qui devrait être la sienne?»


    Note

    1. Lors de la compilation de ces résultats, 18 questionnaires ont été rejetés à cause de données insuffisantes ou visiblement erronées.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Yves Mongeau
    Philosophe.
    Mots-clés
    Organismes, francophones, vie culturelle, vie sociale
    Extrait
    «... nous avons voulu connaître d'un peu plus près la nature et le mode de fonctionnement des associations pan-canadiennes, principalement en ce qui concerne les relations entre francophones et anglophones.»

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.