• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Animal

    Les souris et le chat-huant

    Jean De la Fontaine
    Fin connaisseur de l'homme et de l'animal, de l'animal par l'homme et de l'homme par l'animal, La Fontaine ne pouvait que s'indigner devant la théorie cartésienne de l'animal-machine.
    Il ne faut jamais dire aux gens:
    Écoutez un bon mot, oyez une merveille.
    Savez-vous si les écoutants
    En feront une estime à la vôtre pareille?
    Voici pourtant un cas qui peut être excepté:
    Je le maintiens prodige, et tel que d'une fable
    Il a l'air et les traits, encor que véritable.
    On abattit un pin pour son antiquité,
    Vieux Palais d'un hibou, triste et sombre retraite
    De l'oiseau qu'Atropos prend pour son interprète.
    Dans son tronc caverneux, et miné par le temps,
    Logeaient, entre autres habitants,
    Force Souris sans pieds, toutes rondes de graisse.
    L'Oiseau les nourrissait parmi des tas de blé,
    Et de son bec avait leur troupeau mutilé;
    Cet Oiseau raisonnait, il faut qu'on le confesse.
    En son temps aux Souris le compagnon chassa.
    Les premières qu'il prit du logis échappées,
    Pour y remédier, le drôle estropia
    Tout ce qu'il prit ensuite. Et leurs jambes coupées
    Firent qu'il les mangeait à sa commodité,
    Aujourd'hui l'une, et demain l'autre.
    Tout manger à la fois, l'impossibilité
    S'y trouvait, joint aussi le soin de sa santé.
    Sa prévoyance allait aussi loin que la nôtre:
    Elle allait jusqu'à leur porter
    Vivres et grains pour subsister.
    Puis, qu'un Cartésien s'obstine
    À traiter ce Hibou de monstre et de machine!
    Quel ressort lui pouvait donner
    Le conseil de tronquer un peuple mis en mue?
    Si ce n'est pas là raisonner,
    La raison m'est chose inconnue.
    Voyez que d'arguments il fit:
    Quand ce peuple est pris, il s'enfuit:
    Donc il faut le croquer aussitôt qu'on le happe.
    Tout: il est impossible. Et puis, pour le besoin
    N'en dois-je pas garder? Donc il faut avoir soin
    De le nourrir sans qu'il échappe.
    Mais comment? Otons-lui les pieds. Or, trouvez-moi
    Chose par les humains à sa fin mieux conduite.
    Quel autre art de penser Aristote et sa suite
    Enseignent-ils, par votre foi?
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Jean De la Fontaine
    Célèbre fabuliste français (1621-1695), grand adversaire de Descartes sur la question de l'animal-machine. source
    Mots-clés
    Ruse de l'animal
    Extrait
    Sa prévoyance allait aussi loin que la nôtre: Elle allait jusqu'à leur porter Vivres et grains pour subsister. Puis, qu'un Cartésien s'obstine À traiter ce Hibou de monstre et de machine! Quel ressort lui pouvait donner Le conseil de tronquer un peuple mis en mue?
    Documents associés
    Claude Gagnon
    souffrance animale, végétarisme, Aristote, Bentham, Mill, bonheur
    François-René de Chateaubriand
    Castor orignal ours serpent cerf
    Jacques Dufresne
    Droits des animaux animal machine végétarisme compassion hiérarchie chrétienne
    Jacques Dufresne
    Droits des animaux animal machine végétarisme compassion hiérarchie chrétienne
    Line Mc Murray
    P.Picq, Composés phénoliques, Tardigrade, Chien, Être humain, Escargot, Insectes
    Thierry Gontier
    La raison
    Rina Lasnier
    Étoiles
    Josette Lanteigne
    Fièvre aphteuse, végétarisme
    Philippe Muray
    animalité, désir, sexualité, angélisme
    John George Tollemache Sinclair

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.